Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Streaming sportif : 5 Français condamnés pour des sites illégaux

Streaming sportif : 5 Français condamnés pour des sites illégaux

La chasse aux sites de streaming proposant illégalement de voir du sport continue en France. Cinq hommes âgés de 43 à 57 ans ont été condamnés cette semaine par le tribunal correctionnel de Rennes à des peines allant de 5 000 euros d’amende avec sursis à 12 mois de prison, dont six avec sursis, pour le principal suspect.


Le créateur des sites, Olivier O., 46 ans, habitant près de Rennes, a écopé d’une peine de 12 mois de prison, dont six mois avec sursis, a appris l’AFP auprès du tribunal. Il a été condamné pour contrefaçon et blanchiment d’argent et le tribunal a ordonné la confiscation de son véhicule et de ses comptes bancaires. Avec les autres prévenus, il lui est reproché d’avoir diffusé sur « une galaxie de sites », depuis au moins 2014, des événements sportifs (football, basket, rugby…) réservés aux abonnés de chaînes payantes. La chaîne Canal+ était ainsi diffusée gratuitement 24h/24. Les neuf sites les plus fréquentés ont attiré plus de 7,5 millions de visiteurs uniques de 2014 à 2017, selon une estimation citée à l’audience en mars.

Canal+, qui s’était portée partie civile, réclame 29,9 millions d’euros de dommages et intérêts aux prévenus qui encouraient une peine maximale de dix ans de prison. SFR et beIN Sports se sont également portées parties civiles. Le tribunal a renvoyé l’audience sur les intérêts civils au 15 octobre à 14 heures.

Outre Olivier O., il y a un certain Yannick T., 43 ans, qui a été rémunéré à hauteur de 55 000 euros entre 2014 et 2018 pour diffuser des matchs et administrer les sites. Il a écopé d’une peine de six mois avec sursis, avec confiscation de son véhicule et de ses comptes bancaires. Jean-Éric M., 57 ans, qui disait avoir agi « dans l’esprit Robin des Bois », a été condamné à une amende de 20 000 euros, dont 10 000 euros avec sursis, à l’instar d’Alexandre G., 43 ans. Enfin, Franck C., 48 ans, originaire de Roubaix, qui disait avoir été pris pour un « nigaud », a été condamné à 5 000 euros avec sursis.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. C’était quoi les sites en question ? On peut ptet le dire maintenant que toute la team a été arrêté^^

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |