Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Streaming sportif illégal : Canal+ réclame 29,9 millions d’euros aux créateurs de plusieurs sites

Streaming sportif illégal : Canal+ réclame 29,9 millions d’euros aux créateurs de plusieurs sites

Les sites de streaming qui diffusent gratuitement (et illégalement) les matchs de football et d’autres sports dérangent tout particulièrement Canal+. Un procès a eu lieu avec des amendes de 5 000 à 100 000 euros requises contre cinq hommes jugés devant le tribunal correctionnel de Rennes.

Canal 1024x585

30 sites étaient gérés par Olivier O. (46 ans et ex-vendeur de photocopieurs) et Yannick T. (42 ans et informaticien). De 2014 à 2017, les neuf sites les plus fréquentés de cette « galaxie » ont attiré pas moins de 7,5 millions de visiteurs uniques, selon une estimation citée à l’audience.

Le fonctionnement est similaire à ceux des différents sites de streaming : le flux vidéo de Canal+ et d’autres chaînes (beIN Sports et RMC Sports par exemple) était capturé puis retransmis sur un serveur. Pour les chaînes étrangères, des liens vers des sites de contenus illégaux étaient mis en ligne, selon les éléments de l’enquête cités à l’audience. Les visiteurs des sites étaient ensuite bombardés de publicités, qui auraient rapporté près de 230 000 euros, versés par 50 régies publicitaires entre 2014 et 2018.

« Tous les revenus que vous voyez là, ce n’est pas que du streaming », se défend Olivier, le créateur des sites, assurant qu’une partie des fonds venait de sites légaux. « J’arrivais pas à faire la différence entre les deux, j’étais pas assez ordonné », a-t-il avancé. L’homme est également poursuivi pour blanchissement d’argent. Quelque 280 000 euros ont été saisis dans le cadre de l’enquête (maison, voiture et comptes bancaires).

Pour Canal+, cela ne suffit pas

Le procureur Arnaud Marie a requis 100 000 euros d’amende contre Olivier et 20 000 euros contre Yannick. Il n’a réclamé qu’une amende de 5 000 euros à l’encontre des trois autres prévenus, qui étaient des modérateurs des sites.

« Ce n’est pas une petite affaire, un petit site internet », a lancé Richard Willemant, avocat de Canal+, évoquant un dossier « à un point crucial dans la lutte contre le piratage du streaming sportif ». Canal+ réclame 29,9 millions d’euros de dommages et intérêts aux prévenus, dont la plupart ont des revenus modestes. Les sociétés SFR et beIN Sports se sont également portées parties civiles.

SourceAFP


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |