KultureGeek Internet Cookies : Google et Facebook écopent d’amendes de 210 millions d’euros au total

Cookies : Google et Facebook écopent d’amendes de 210 millions d’euros au total

6 Jan. 2022 • 16:09
0

La CNIL a infligé des amendes à Google et Facebook, d’un montant total de 210 millions d’euros, concernant la gestion des cookies. L’autorité française accuse les deux groupes de faire trop usage des cookies, en ne facilitant pas le refus de leur utilisation par les internautes.

Cookies : Google et Facebook écopent d'amendes de 210 millions d'euros au total

Grosses amendes pour Facebook et Google concernant les cookies

Aujourd’hui, aussi bien Google/YouTube que Facebook proposent un bouton unique pour accepter tous les cookies. En revanche, le refus des cookies implique plusieurs clics. Le fait de ne pas pouvoir refuser les cookies aussi simplement qu’on peut les accepter biaise son choix en faveur du consentement. Cela constitue une violation de l’article 82 de la loi Informatique et Libertés, selon la CNIL.

En conséquence, Google LLC devra payer 90 millions, Google Irland Limited devra payer 90 millions d’euros et Facebook a une amende de 60 millions d’euros, soit 210 millions d’euros au total. En ce qui concerne Google, le montant est un record absolu : jamais la CNIL n’était allée aussi loin. Cependant, en décembre 2020, elle avait déjà adressé une amende de 100 millions d’euros au groupe pour un dépôt de cookies sans le consentement préalable de l’internaute, ainsi que des manquements à l’obligation d’information.

Un changement obligatoire pour la France

En complément des amendes, la CNIL a enjoint aux sociétés de mettre à disposition des internautes situés en France, dans un délai de 3 mois, un moyen permettant de refuser les cookies aussi simplement que celui existant pour les accepter. À défaut, les sociétés devront chacune payer une astreinte de 100 000 euros par jour de retard. Bonne nouvelle, Google a déjà dit qu’un bouton pour refuser tous les cookies va arriver. Facebook n’a pas contre pas encore réagi.

Depuis l’entrée en vigueur du règlement européen sur les données personnelles en 2018, les sites Internet sont tenus de respecter des règles plus strictes pour recueillir le consentement des internautes avant de déposer leurs cookies. Dans le cas des sanctions infligées à Google et Facebook, la CNIL met en cause le contraste entre la facilité qu’a l’internaute à accepter les cookies et la difficulté à les refuser.

Les sujets liés à ces tags pourraient vous interesser

Désolé, les commentaires sont fermés.

Les derniers articles

Coco.gg

Coco.gg : la justice française ferme le site de rencontres controversé

25 Juin. 2024 • 16:02
1 Internet

Le site de rencontres coco.gg, considéré comme « un repère de prédateurs » par des associations de défense...

Chine Change 6 Lune

La Chine ramène des échantillons de la face cachée de la Lune

25 Juin. 2024 • 15:35
0 Science

La Chine vient de frapper un grand coup dans la course spatiale qui l’oppose aux Etats-Unis. Une petite capsule a atterri avec succès en...

Microsoft Teams

L’Europe accuse encore Microsoft d’abus de position dominante pour favoriser Teams

25 Juin. 2024 • 14:10
0 Logiciels

Microsoft viole les règles de concurrence de l’Union européenne en liant son application de visioconférence Teams à ses...

Netflix Logo

Netflix planche sur un abonnement totalement gratuit (avec des publicités)

25 Juin. 2024 • 12:15
6 Internet

On ne peut pas dire que l’évolution des systèmes de facturation des plateformes de streaming aient été dans le bon sens...

Julian Assange a été libéré après un accord de plaider-coupable avec la justice américaine

25 Juin. 2024 • 10:42
0

Les dernières actus Apple sur iPhoneAddict :

Comparateur

Recherchez le meilleur prix des produits Hi-tech

Recherche

Recherchez des articles sur le site