Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet La sortie de films directement en streaming dérange la Fédération des cinémas

La sortie de films directement en streaming dérange la Fédération des cinémas

La Fédération nationale des cinémas français (FNCF), qui regroupe les 6 000 écrans en France, a réagi aux choix de certains studios de proposer leurs films directement en streaming plutôt qu’au cinéma. Comme on peut s’en douter, la pilule passe mal.

Mulan 1024x576

« Les salles de cinéma regrettent profondément que certains films, notamment à potentiel mondial, ne puissent sortir en salle en France », indique la FNCF dans un communiqué. « Les chiffres de fréquentation quotidiens montrent que les films, même s’ils ne sont pas assez nombreux, trouvent individuellement leur public en salle », poursuit la FNCF.

Mais pour la Fédération, ce choix de proposer directement les films en streaming sans passer par la case cinéma « ne peut qu’accentuer la crise que connaissent les salles de cinéma, et plus largement notre secteur ». Pour la FNCF, le principe du cinéma est de « rassembler un public ensemble pour partager des émotions et faire vivre la culture au cœur de la cité et des territoires ». Et ce n’est pas ce que l’on retrouve avec le streaming pour la Fédération. Elle invite une nouvelle fois les pouvoirs publics à adopter « en urgence des mesures de sauvegarde pour les salles de cinéma qui connaissent une situation des plus catastrophiques ».

La Fédération ne le dit pas, mais il est fort probable que cette réaction intervienne à cause du choix de Disney. Le groupe de Mickey a annoncé cette semaine que son film Mulan sortira finalement sur sa plateforme de streaming Disney+ et non au cinéma comme cela était prévu au départ. La sortie sur Disney+ se fera dans quelques pays, dont en France, moyennant 29,99$, en plus de l’abonnement à la plateforme de streaming.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

10 commentaires pour cet article :

  1. Ben forcément. Ces cinémas qui arnaquent le monde (du moins en suisse ou un billet coûte 17€ et un grand pop corn 10€) méritent bien qu’on cesse de diffuser des films. Le jour ou le prix du cinéma redeviendra abordable j’arrêterai de télécharger mes films. En attendant je jubile en voyant ces salles galèrer.

  2. Je pense que vous n’avez aucune notion d’économie et de gestion d’entreprise.

    • Maxxi… Maxximum de bêtise 😄

      • Mdr +1

        Moi ce qui m attriste cest de voir que tu prends un Abo pour tout voir et qu au final tu paies pour voir ce qui devrait etre de base dedans ! une for me App-in ..
        Bref le mot d ordre c’est paie paie paie..
        SI eux commencent a le faire tous vont s y mettre à la Apple quoi …

  3. RaoulTropCool

    Ils ont la main-mise sur cet Art. Pas étonnant que la moindre modification ne leur convient pas.
    Le plus amusant c’est qu’ils jouent la carte « émotion » alors que les motivations réelles sont financières.

    Et pour les cinémas, s’il n’y avait pas eu une dérive du prix y compris indexé sur le coût de la vie, peut-être que les gens auraient envie de les soutenir.

  4. Si on avait pas cette foutu loi de chronologie des médias, le film aurait pu sortir au cinéma et en streaming simultanément. Sauf que là si Disney le sort au cinéma il ne pourra pas le mettre sur sa plateforme avant 3 ans. Vu la situation actuelle le film n’aura pas le succès au ciné qu’il aurait eu dans d’autres circonstances… c’est tragique pour les cinémas mais tant que cette loi pénalisera le consommateur et les studios, les cinémas passeront en dernier…

  5. Si il n’y avait pas la chronologie des médias, qu’ils ont voulus, il n’y aurait pas ce problème.
    Si les cinémas n’avaient pas des prix hallucinants, si ils s’occupaient du problème des smartphones en salle, le problème des discussions à voix haute, etc.
    Encore une fois, un secteur délaissé par les consommateurs à cause de leurs précédents lobbyings et de leurs pratiques, en appelle au législateur pour imposer aux consommateurs de passer par eux, et ainsi s’éviter la lutte concurrentielle habituelle.
    Comme les syndicats de la SNCF contre l’avion et les cars, comme les taxis contre les VTC…
    En France, on préfère demander une loi contre les concurrents plutôt que de s’améliorer pour être meilleur que les concurrents.

  6. Des tarifs excessifs , sans la chronologie des médias il y aurait encore moins de monde dans les salles.
    C’est bien qu’il y ai des films comme mulan à 30€ , quelques uns paieront et partageront gratuitement le fichier comme c’est déja le cas des films séries sur les plateformes payantes.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |