Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet L’antivirus Avast collecte et revend les données de ses utilisateurs

L’antivirus Avast collecte et revend les données de ses utilisateurs

Peut-on avoir confiance en son antivirus pour ce qui est du respect de la vie privée ? La réponse est non avec Avast en tout cas. Une enquête menée par Motherboard et PCMag révèle que l’antivirus collecte et revend les données de ses utilisateurs pour plusieurs millions de dollars.

Les données sont vendues par Jumpshot, filiale d’Avast, et bien qu’elles ne soient pas directement liées au nom, à l’adresse e-mail ou à l’adresse IP d’une personne, chaque historique d’utilisateur est attribué à un identifiant connu qui persistera, à moins que cet utilisateur désinstalle Avast de son ordinateur. Les données sont collectées sur les clics individuels et la combinaison de ces informations avec d’autres données qu’une entreprise pourrait détenir pourrait permettre d’identifier un utilisateur. Les conditions générales d’utilisation permettent également à Jumpshot de conserver les données pendant trois ans.

Qui a reçu les données ? Plusieurs entreprises, dont Google, Yelp, Microsoft, McKinsey, Pepsi, Sephora, Home Depot, Condé Nast et Intuit. Certaines d’entre elles ont payé cher pour connaître tous les clics et visites des utilisateurs avec Avast installé, comme les recherches sur Google, les lieux sur Google Maps, les vidéos vues sur YouTube, les sites pornographiques consultés et plus encore.

Ce n’est pas la première fois qu’Avast se fait épingler pour des soucis de respect de vie privée. Il y a quelques semaines, Google et Mozilla ont retiré les extensions de l’antivirus destinées à Chrome et Firefox parce qu’elles collectaient plus de données que cela était nécessaire.

Mis à jour 28 janvier Voici la réponse communiquée par Avast suite à cette information :

En décembre 2019, nous avons rapidement pris les mesures nécessaires pour répondre aux normes des boutiques d’extensions des navigateurs et nous sommes maintenant conformes à leurs exigences en ce qui concerne nos extensions de sécurité en ligne. Dans le même temps, nous avons complètement cessé d’utiliser les données des extensions de navigateur à d’autres fins que le moteur de sécurité principal, y compris le partage avec notre filiale Jumpshot.

Nous veillons à ce que Jumpshot n’acquière pas d’information d’identification personnelles, notamment le nom, l’adresse email ou encore les coordonnées. Les utilisateurs ont toujours eu la possibilité de refuser de partager des données avec Jumpshot. En juillet 2019, nous avions déjà commencé à mettre en place un choix explicite d’acceptation ou de refus pour tous les nouveaux téléchargements de notre logiciel, et nous invitons maintenant nos utilisateurs gratuits actuels à faire un choix d’acceptation ou de refus, un processus qui sera achevé en février 2020.

Notre politique de confidentialité détaille les protections que nous mettons en place pour tous nos utilisateurs. Ces derniers peuvent également choisir d’ajuster leur niveau de confidentialité en utilisant le large éventail de paramètres disponibles dans nos produits, y compris le contrôle de tout partage de données à tout moment. Nous nous conformons volontairement aux exigences du RGPD et de la Loi sur la protection du consommateur de Californie (CCPA) en matière de protection de la vie privée pour l’ensemble de notre base d’utilisateurs mondiale.

Nous avons une longue expérience de la protection des appareils et des données des utilisateurs contre les logiciels malveillants. Nous comprenons et prenons au sérieux la responsabilité d’équilibrer la vie privée des utilisateurs avec l’utilisation nécessaire des données pour nos principaux produits de sécurité



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

8 commentaires pour cet article :

  1. Pas vu pas prit !
    Mais tous des escrots…

  2. Quand c’est gratuit c’est toi le produit 😉

  3. Mais bordel !! Avec leur extension « safe price » pour navigateur c’était déjà le cas…

  4. tout les gratuits et payants revendre vos infos pour infos! (microsoft la main dans le sac il a pas longtemps)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |