Tendances : iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Logiciels Lee Sedol abandonne les compétitions de Go, écoeuré par l’invincibilité de l’Intelligence artificielle

Lee Sedol abandonne les compétitions de Go, écoeuré par l’invincibilité de l’Intelligence artificielle

Le champion sud-coréen Lee Sedol, considéré comme l’un des tout meilleurs joueurs de Go actuels, ne s’est jamais vraiment remis de sa lourde défaite 4-1 en 2016 face à l’intelligence artificielle AlphaGo (développée par DeepMind, la division IA de Google). Ultra perfectionniste et écœuré par une IA qu’il estime désormais invincible, le champion a confié son spleen à l’agence de presse Yonhap : « Depuis les débuts de l’AI dans le jeu de Go, j’ai compris que je pouvais pas être au sommet même si je devenais numéro un au prix d’efforts surhumains. Même si je deviens le numéro un, il existe une entité qui ne peut pas être vaincue ».

Lee Sedol, comprenant qu’AlphaGo vient de remporter la partie (2016)

Pire encore sans doute pour Lee Sedol, Alpha Go a depuis été largement supplanté par une IA encore plus performante, Alpha Go Zero. Le retrait de Sedol est aussi une preuve, s’il en fallait une, que la compétition intellectuelle face aux machines peut déboucher sur des blessures narcissiques irrémédiables. Peut-être serait-il temps de comprendre que l’IA ne fonctionne pas comme le cerveau humain, et qu’en l’occurrence il n’y a pas de vraies raisons (autres que la volonté de faire le show) d’opposer l’un à l’autre.

In fine, le geste de Sedol illustre avec un certain paradoxe ce qui fait (encore) la très grande supériorité de l’homme sur la machine : le champion sud-coréen a décidé seul d’arrêter le combat et de se consacrer à d’autres tâches, alors qu’AlphaGo Zero, en bon singe savant, ne pourra jamais calculer autre chose que des parties de Go, sans jamais avoir son mot à dire.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

5 commentaires pour cet article :

  1. « sans jamais avoir son mot à dire », pour l’instant…

  2. J’aime beaucoup la conclusion !

  3. … sauf que Alpha Zéro peut aussi apprendre à battre les humains aux échecs, aux jeux vidéo, à la détection de maladies… ce n’est pas un singe savant, mais une entité auto-apprenantes qui se programme elle-même. A partir de bases de données, sans expertise humaine, elle développe des capacités surhumaines.

    • …sauf que Alpha Zéro ne peut apprendre à résoudre que certains problèmes, que ça ne peut apprendre correctement que si l’humain lui donne des bases de données correctement préparées avec des données fiables, que ce n’est pas une entité mais un algorithme, qui, de plus, ne se programme pas lui-même mais ajuste seulement les valeurs de ces neurones dans une structure définie par l’humain.
      C’est un singe savant car seulement capable de faire ce qu’on lui demande quand on lui demande et c’est tout…même si cette tâche est très(trop..) complexe pour un humain

      Ceci dit: l’être humain n’est pas le summum de la création, ni le plus rapide, ni le plus endurant, ni le plus précis, … tout automatisme suffisant précis au vu de l’objectif à atteindre fera tôt ou tard mieux que l’humain…

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |