Tendances : iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Science Suprématie quantique : IBM remet en cause les affirmations de Google

Suprématie quantique : IBM remet en cause les affirmations de Google

IBM nous ferait-il une crise de jalousie, ou Google a t-il été un peu trop enthousiaste sur la portée réelle de ses résultats ? Toujours est-il que le blog d‘IBM Research publie un long communiqué visant clairement à minorer les déclarations fracassantes de Google sur la suprématie quantique de son processeur Sycamore.

Le « papier » d’IBM démarre sur une reconnaissance de la validité des travaux de l’équipe de Google. Le processeur quantique Sycamore parvient bien à effectuer en 200 secondes un calcul qui aurait pris 10 000 ans sur un système classique. Mais pour les chercheurs d’IBM, cette affirmation de suprématie quantique est une sorte de trompe l’œil : Big Blue estime en effet que le même calcul aurait pu être effectué par « un système classique en 2,5 jours », si tant est que l’ordinateur en question soit équipé d’une énorme capacité de RAM ou de suffisamment de processeur. Mieux encore, les résultats obtenus avec le système classique seraient plus « fiables » et plus précis (en comparaison du processeur Sycamore).

Alors certes, 2,5 jours, cela reste toujours beaucoup plus que 200 secondes, mais le point de comparaison (en pourcentage de durée de calcul) est bien les 10 000 ans de calcul d’un ordinateur classique. En d’autres termes, Google n’aurait pas vraiment créé un écart de temps de calcul aussi significatif qu’il le prétend grâce à son processeur quantique, et aurait donc un peu forcé le trait en parlant de suprématie quantique… Le débat scientifique est lancé.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Google a peut-être atteint la « suprématie quantique » avec un calcul réalisé en trois minutes au lieu de 10.000 ans mais il est toujours incapable de fournir, pour le 1,5 milliard d’utilisateurs de Gmail, la basique fonction « justifier le texte » quand ceux-ci rédigent un message.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |