Tendances : iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes 5G : Bouygues Telecom critique les modalités d’attribution des fréquences

5G : Bouygues Telecom critique les modalités d’attribution des fréquences

L’Arcep, le gendarme des télécoms, a déjà dévoilé le programme pour l’attribution des fréquences 5G. Le plan dérange tout particulièrement Bouygues Telecom qui n’a pas hésité à faire des critiques en marge de la présentation de ses résultats semestriels.

Didier Casas, le directeur général adjoint de Bouygues Telecom, « conteste vigoureusement » les propositions de l’Arcep. « C’est incompréhensible de la part du régulateur », a-t-il estimé. Le point qui le dérange est la procédure en deux temps et tout particulièrement la seconde étape.

Pour rappel, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free vont d’abord être en mesure d’acquérir un bloc de fréquences de 40 à 60 MHz, à prix fixe déterminé par le gouvernement. Ensuite, les fréquences restantes (sachant qu’un total de 310 MHz sera attribué) seront mises aux enchères. Les opérateurs le souhaitant pourront acquérir plusieurs blocs de 10 MHz avec un prix de réserve également décidé par le gouvernement. Le plafond est fixé à 100 MHz.

Orange et SFR trop puissants ?

Ici, Didier Casas souligne qu’Orange et SFR ont plus d’argent que Bouygues Telecom et Free, ce qui va évidemment les avantager pour acquérir des blocs et donc proposer un meilleur réseau 5G à leurs clients respectifs. Ainsi, Orange et SFR pourraient avoir 100 MHz, là où Bouygues Telecom et Free pourraient obtenir 50 MHz. C’est pour cela que Bouygues Telecom souhaite des blocs à tarif fixe de 60 MHz, couplés à un plafond maximum de 90 MHz par opérateur.

Un autre point qui dérange Bouygues Telecom est l’envie de l’Arcep que les opérateurs mettent le paquet pour le déploiement de la 5G et ainsi ne pas répéter le scénario de la 4G où des zones, encore aujourd’hui, ne sont pas couvertes. Richard Viel, le directeur général de Bouygues Telecom, explique que les fréquences de la 5G sont hautes et portent, par conséquent, moins loin que les fréquences basses. Les fréquences de la 5G ne sont pas « optimales pour faire du rural », estime le dirigeant.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

3 commentaires pour cet article :

  1. Il n’y a que les perdants qui se plaignent

  2. ils se sont gaver pendant 20 ans avec leurs forfaits a 50 euro les gens ont la mémoire courte. Maintenant ils se plaignent 😅😅😅😅

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |