Tendances :iOS 13iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Science Neuralink : l’interface cerveau-machine est prête à être testée sur des êtres humains !

Neuralink : l’interface cerveau-machine est prête à être testée sur des êtres humains !

Neuralink travaille depuis quelques années sur une interface cerveau-machine qui permettrait de piloter un ordinateur « par la pensée ». Les tests seraient déjà concluants sur des chimpanzés, si bien que la startup veut désormais accélérer la cadence et prévoit d’effectuer ses premiers essais sur des êtres humains… dès l’an prochain ! Créée par l’entrepreneur visionnaire Elon Musk (Tesla, SpaceX), Neuralink enregistre donc ses premiers résultats probants. A terme, l’interface imaginée par l’entreprise américaine prendra la forme d’un simple implant à placer sous la peau, l’implant étant lui-même relié au cerveau; un boitier externe situé derrière l’oreille permettra de communiquer – sans fil – les « commandes » récupérées par l’interface/implant avant de les transférer vers un ordinateur.

L’interface cerveau-machine existe depuis 2006 et la technologie BrainGate; mais là où BrainGate utilisait de fines aiguilles directement plantées dans le crâne, Neuralink s’appuie sur une technologie beaucoup plus avancée, basée sur des fils de polymère souples et surtout ultra-fins puisque chaque fil ne dépasse pas un diamètre de quatre à six micromètres (soit beaucoup plus fin qu’un cheveu !). Chaque fil de Neuralink intègre 32 électrodes, sachant qu’un seul réseau d’interface peut contenir 96 fils. Mieux encore, ces fils de polymère sont automatiquement implantés dans le crâne par le système Neuralink (jusqu’aux aires motrices et sensorielles du cerveau), à raison de 6 fils par minute, et tout en évitant le réseau sanguin !

Tout cela ressemble à de la pure science-fiction, et pourtant … : Neuralink devrait débuter les premiers essais sur des êtres humains dès 2020, si la société obtient toutefois les autorisations nécessaires…

A terme, la technologie de Neuralink pourrait considérablement aider les personnes tétraplégiques, ou en situation de gros handicap physique



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Eric Prosper

    Y aura-t-il un espoir pour les maladies neuro-dégénératives, comme la maladie de Charcot ?
    Cdlt.
    FH

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |