Tendances :iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Marcus Hutchins, qui a stoppé le ransomware WannaCry, plaide coupable pour un malware bancaire

Marcus Hutchins, qui a stoppé le ransomware WannaCry, plaide coupable pour un malware bancaire

Marcus Hutchins, un chercheur en sécurité britannique qui s’est fait remarquer pour avoir stoppé la diffusion du ransomware WannaCry, a plaidé coupable cette semaine pour une autre affaire. Les États-Unis l’ont accusé de piratage.

L’homme de 24 ans est accusé d’avoir créé et fait proliférer en 2014 et 2015 un malware destiné à attaquer le système bancaire. Dans une déclaration publiée vendredi sur son site, Marcus Hutchins a indiqué avoir plaidé coupable devant la justice américaine. « Je regrette mes actions et accepte l’entière responsabilité de mes erreurs. J’ai mûri et depuis, j’ai utilisé de façon positive les mêmes compétences dont j’avais fait mauvais usage il y a plusieurs années », a-t-il écrit.

Deux mois avant son arrestation, Marcus Hutchins passait pourtant pour un héros, un jeune génie de l’informatique vivant chez ses parents qui était arrivé à stopper les progrès de WannaCry. Cette attaque avait chiffré des centaines de milliers d’ordinateurs et l’unique méthode pour retrouver l’accès à ses fichiers était de payer une rançon en bitcoin.

Son arrestation avait exposé au grand jour les activités de hackers agissant à la limite de la légalité. Il avait ensuite été remis en liberté sous caution.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Le ransomware a bel et bien été stoppé, mais pas enigma software qui ont aussi crée petya, spora et bien d’autre, ils coulent des jours heureux en arnaquant des centaines de millions de personnes en les infectant et en les enjoignant d’appeller un 09 et en usurpant toute les identités possible, tout en vendant du vrai F-secure à leur « client » qu’ils ont eut même infecté entre autres méthodes.

    Lors de spora, par exemple les personnes infectés étaient directement redirigé vers le site d’enigma software, mais aucun expert en sécurité ne semble avoir percuté, ce qui est passablement risible à ce niveau de « compétence ».

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |