Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Une start-up américaine accusée d’avoir lancé des satellites sans autorisation

Une start-up américaine accusée d’avoir lancé des satellites sans autorisation

La FCC (Federal Communications Commission) vient de refuser à une start-up le droit de lancer une multitude de satellites de communication. La décision intervient après que l’agence ait remarqué que des satellites avaient déjà été lancés par l’entreprise, malgré un premier refus. Swarm Technologies, la société en question, avait lancé quatre satellites interdits car jugés trop petits pour être correctement suivis – et donc représentant un danger – en orbite. La firme souhaitait tester avec ce premier projet un système de communications expérimental, basé sur une nuée de minuscules satellites.

Satellite Earth 585x450

Seulement voilà : ce projet, aussi intéressant soit-il sur le papier, présente également un certain danger. Les satellites prévus sont tellement petits que la technologie actuelle ne permettrait pas de les suivre et de les observer correctement, aussi la FCC avait interdit le lancement. Mais ça n’a pas arrêté Swarm, qui a bel et bien lancé ses appareils. Le tout probablement pour une question de coûts, car si les satellites étaient déjà payés, construits et prêts-à-lancer au moment où l’interdiction est tombée, leur abandon aurait pu être un coup fatal pour la start-up. Cela dit, braver une interdiction d’une agence fédérale et se faire prendre n’est pas moins risqué.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Ils iront les lancer ailleurs…

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |