Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes La Chine demande à Samsung et à SK Hynix de baisser les tarifs de leurs puces mémoire

La Chine demande à Samsung et à SK Hynix de baisser les tarifs de leurs puces mémoire

La Chine entend bien protéger les intérêts de ses champions de la high-tech. Confronté à une guerre commerciale d’une grande dureté avec les Etats-Unis, la Chine se décide à montrer les crocs pour garantir la compétitivité de ses fleurons technologiques. Ainsi, le gouvernement chinois aurait officiellement demandé aux dirigeants de Samsung et de SK Hynix de baisser les tarifs de leurs puces mémoire… pour les fabricants Huawei ainsi que d’autres sociétés asiatiques !

Les stocks de puce mémoire DRAM auraient largement été entamés par la forte demande en iPhone 8, ce qui poserait des soucis de production à Huawei et d’autres géants de la tech chinoise. Conséquence de cette pénurie, Samsung et SK Hynix en auraient profité pour augmenter sensiblement le tarif de leurs puces (tout ce qui est rare est cher dit-on… ); plus inquiétant, un rapport note que le P10 de Huawei utiliserait un « mixe » de composants mémoire pas toujours au top de ce qui se fait actuellement, ce qui aurait un impact non négligeable sur les performances de l’appareil. Le fabricant, troisième mondial, se serait en effet résolu à en passer par des fournisseurs moins « cotés » suite à l’augmentation des tarifs du côté des coréens Samsung et SK Hynix.

Le Ministère du commerce se serait donc fortement impliqué pour obtenir une baisse des tarifs, et il se murmure que des officiels chinois auraient rencontré des dirigeants de Samsung afin de trouver une issue favorable aux deux parties. Rappelons que Samsung et SK Hynix produisent 75% des composants mémoire vendus dans le monde, une situation qui permettrait aux officiels chinois d’user de l’argument « anti-trust » pour faire pression sur les deux fournisseurs sud-coréens. En d’autres termes, si Samsung et SK Hynix se refusent à faire un effort, des poursuites pourraient être engagées à leur encontre.

La Chine accuse en outre ces fournisseurs de vendre aux sociétés chinoises des composants mémoire largement dépassés afin de se garantir un avantage technologique sur leurs propres produits ou pour leurs clients les plus rentables (comme Apple par exemple). Les pressions sur Samsung risquent cependant de tourner court : le numéro un mobile ne dispose que d’une part minime de part de marché en Chine (moins de 1%) et n’aurait sans doute pas grand chose à perdre à privilégier les bonnes relations commerciales avec Apple, c’est à dire son meilleur client.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |