Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Facebook traque aussi les données des non-inscrits

Facebook traque aussi les données des non-inscrits

De scandale en scandale, il devient de plus en plus difficile pour Mark Zuckerberg de continuer à défendre son célèbre réseau social et ses différentes politiques pour le moins envahissantes. Mais une affirmation a surfacé pendant son audition, qui met le doigt sur quelque chose qu’il aurait bien aimé garder caché : Facebook collecte des données non seulement sur ses utilisateurs, mais va plus loin, et traque également les internautes qui ne sont pas inscrits. Question gênante s’il en est, le PDG s’est contenté de promettre que ses équipes « reviendraient » vers le Congrès.

Et si les procédés de Facebook pour collecter les données de ses utilisateurs sont déjà à la limite du légal, quand il s’agit de simples visiteurs, c’est encore plus compliqué à justifier : les très nombreux sites qui proposent le petit bouton « J’aime » ou « Partager sur Facebook » fournis par l’entreprise participent sans le savoir à la mascarade. Ces petits boutons, plus que de simplement rediriger les utilisateurs directement sur le réseau social, récupèrent même les données de ceux qui ne font que passer sur ces sites. D’autant plus que les équipes restent assez vagues quant au contenu ainsi récupéré. On parle par exemple « des informations sur la page Web que vous consultez, la date et l’heure, et d’autres données liées au navigateur », sans plus de détails. En plus d’être moralement dans une zone d’ombre, il s’agit clairement d’un procédé illégal, puisque les internautes doivent (en Europe du moins) donner leur accord pour partager leurs données grâce aux cookies du genre.

Sourcelemonde


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |