Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P

[Test] Galaxy S9 : un superbe smartphone un peu trop dans la continuité du S8

Le Galaxy S9 cumule les composants de pointe et affine le concept du « new Galaxy » intronisé par Samsung avec le Galaxy S7 : écran bord à bord incurvé, élégance des formes, un écran OLED de grande classe, et une interface enfin ultra-réactive. Mais voilà, si le S7 avait pris une solide avance sur le marché lors de sa sortie en 2016, il n’en va peut-être pas de même en 2018, au moment justement où la concurrence sort à son tour des des sentiers battus (iPhone X, LG V30, Mi Mix, etc.). La fiche technique du S9 et son écran forcément impeccable suffiront-ils cette fois pour laisser la concurrence sur le carreau ? Réponse dans les lignes qui suivent :

Toujours aussi classe…

Au déballage (jolie boite au passage), le S9 reste ce grand rectangle-galet d’un noir profond et au toucher agréable. Tout de verre paré, le flagship donne toujours cette impression d’avoir été taillé dans la masse. On peut même affirmer sans trop de craintes que ce design, dans la lignée directe de celui du S7 puis du S8, reste encore l’un des plus aboutis que l’on puisse admirer sur un smartphone aujourd’hui. En revanche, le choix du verre « intégral » rend le mobile parfois glissant (mais nettement moins « savonnette » que l’iPhone X par exemple).

Avant d’en passer à l’écran OLED, petit retour sur la fiche technique. Notre S9 de test tourne sous Exynos 9810 Octa (8 coeurs cadencés à 2,7 Ghz), épaulé par 4 Go de RAM, un Mali-G72 MP18 et dispose de 64 Go de capacité de stockage. Le Bluetooth est au standard 5.0, l’étanchéité est de rigueur (norme IP 68) et la batterie reste à 3000 mAh. Le superbe écran OLED 5,8 pouces culmine à la définition de 2960 x 1440 pixels (soit un Dpi de 570 !) et bien sûr, on retrouve un capteur d’empreinte situé cette fois SOUS le double capteur photo (on y reviendra).

Le port Jack est de retour ! 

Un écran qui repousse les limites de la perfection

L’écran OLED reste la pièce maitresse du S9; déjà presque parfaite sur le S8, la dalle du S9 parvient encore à faire mieux… et de façon visible (mais comment font-ils ?); cet écran au format 18,5:9 est toujours plus lumineux (un régal en plein jour), le contraste est parfait, les couleurs à la fois « pétantes » et pourtant extrêmement fidèles, et même l’angle de vision a été amélioré, avec des couleurs qui ne s’affadissent pas trop lorsqu’on regarde l’écran de biais. Enfin, l’éclairage de la dalle est parfaitement homogène, et on ne constate aucun artefact ou fuite de lumière. Du très très beau travail, et surtout un vrai plaisir lors du visionnage de vidéos HD (voire 4K) ou sur certains jeux gourmands en ressource. Cerise sur le gâteau, la dalle du S9 est certifié HDR+ (une première sur smartphone). Arrivé à ce niveau de quasi-perfection, Samsung ne pourra bientôt faire mieux qu’en équipant ses écrans d’une technologie futuriste (hologramme ?); ceci est une plaisanterie bien sûr… La partie son qui accompagne cet écran fantastique est un petit peu moins à la fête: la stéréo est certes enfin présente, mais les HP ont encore un peu tendance à manquer de clarté et de puissance (c’est assez flagrant face à un iPhone X), et ce malgré le Dolby Atmos pris en charge; au casque en revanche, la qualité sonore est excellente, avec de beaux rendus de voix; le Galaxy S9 délivre même l’un des meilleurs sons (au casque) que nous ayons jamais « entendu » sur un smartphone Android.

De la puissance à revendre; beaucoup

En terme de performances pures, c’est peu dire… qu’il n’y a rien à dire. Le Galaxy S9 est un smartphone extrêmement véloce, qui a légèrement franchi la barre des 240000 à notre bench AnTutu, soit près de 17000 points au dessus du score de 223 000 du Bionic A11 de notre iPhone X; les résultats s’inversent sur d’autres benchs (comme GeekBench), mais au global… Wow ! Cette rapidité se retrouve dans l’exécution de l’interface Grace UX, ou bien encore le lancement des applications. Tout est extrêmement réactif et fluide, très fluide. Quant aux jeux, on peut partir du principe qu’aucun titre Android actuellement disponible dans la boutique Google Play ne pourra mettre le S9 à genou (ce qui s’est confirmé dans nos tests). En revanche, Bixby ne sert toujours à rien (mais le bouton énervant est toujours là) et l’interface s’alourdit de tas de fonctions inutiles et de « tiroirs » qui finissent par rendre l’usage parfois confus; dommage alors même que Grace UX affiche un style graphique très sobre; on regrette aussi l’absence de nouvelles « gestures » qui aurait été pourtant bien adaptées pour un écran aussi imposant; ce sera sans doute pour le Galaxy S10…

Concernant la partie verrouillage/deverrouillage, on pourrait presque ressortir le test du Galaxy S7 tant Samsung n’a pas vraiment touché à sa formule. La reconnaissance faciale reste en 2D, la reconnaissance d’Iris est toujours très perfectible (et ne marche pas du tout en conditions de luminosité trop faible mais, enfin, le capteur d’empreintes est cette fois placé SOUS le double capteur photo, ce qui permet d’éviter de mettre ses gros doigts sur les lentilles.

Photo : des clichés éclatants, des couleurs pas toujours fidèles

Samsung fait généralement de très bons photophones, et à priori le S9 ne devait pas déroger à cette règle. Nos premiers clichés pris en plein jour nous ont largement convaincus…jsuqu’à ce que l’on compare le rendu des couleurs avec celui obtenu sur notre iPhone X; les photographies obtenues avec le S9 sont certes éclatantes et particulièrement détaillées, mais une dérive colorimétrique constante et assez présente minore le résultat final. Les clichés obtenus sont parfois spectaculaires certes (surtout pris au débotté avec un mobile), mais pas souvent très fidèles au plan des couleurs : telle barrière verte vire au bleu, tel crépi orange vire au brun, etc. Nous avions déjà noté cette dérive colorimétrique avec le Note 8, et elle est encore plus prononcée avec le S9; d’où vient le soucis ? Peut-être de l’ISP (sans doute même), mais il est bien dommage que l’excellent piqué et la très bonne dynamique globale des clichés soient ici un peu « gâchés » par des couleurs parfois à côté de la plaque. Dans des conditions de faibles luminosité, le S9 se rattrape aisément et son capteur à ouverture f.1/5 fait réellement des petites merveilles. Le débouchage des zones sombres est assez bluffant sur smartphone, même si cela se paye par des effets de lissage un peu trop prononcés. Rien à dire non plus sur l’enregistrement vidéo, très bien stabilisé et bénéficiant d’effets de ralentis spectaculaires. Bizarrement, le rendu des couleurs en vidéo est quant à lui plutôt fidèle.

A gauche, les clichés réalisés avec le Galaxy S9, à droite ceux de l’iPhone X

Une autonomie en baisse

Passons au sujet qui fâche : l’autonomie. Le S9 est une très belle réussite, mais il faut vraiment le faire exprès pour ne pas constater que l’autonomie est en baisse assez nette sur ce modèle. En usage constant, le Galaxy S9 tient à peine plus d’une journée, alors que l’on atteignait facilement la journée 1/2 avec le Note 8 et le S8. Ce n’est pas une catastrophe, mais autonomie était l’un des gros points forts des derniers Galaxy : ça ne l’est plus.

Conclusion : Excellent… mais peu d’évolutions marquantes

Le Galaxy S9 partait sur les excellentes bases du S8 qui lui même s’appuyait déjà sur les points forts du S7. Si Samsung a préféré « peaufiner » son flagship à défaut de révolutionner sa formule, on perd malheureusement quelques plumes au passage, à l’instar d’une autonomie en baisse de dérives colorimétriques sur la partie photo. Pour autant on tient toujours ici l’un des meilleures représentants de la mobilité Android, et ce même si l’écart avec la concurrence est beaucoup moins marqué que les années précédentes…

Les Galaxy S9 et S9 Plus sont proposés aux tarifs respectifs de 859 et 959 euros et sont disponibles à la vente sur le site de la FNAC, chez Darty, sur CDiscount, ou sur Rue Du Commerce.

Ou tester le produit avant de l’acheter.

 

10/10

Affichage

8,5/10

Design

8,5/10

Performances

7,5/10

Autonomie

8/10

Notre avis

- Ecran magnifique 
- Le retour de Jack !
- Beau design
- Très puissant 
- Capteur d'empreintes mieux placé 
- Beaux clichés en basse lumière
Pour
Contre
- Peu de vrais changements 
- Dérive colorimétrique sur les clichés 
- Partie Sonore moins brillante que prévu
- Autonomie en baisse


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |