Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet GitHub a peut-être subi la plus grosse attaque DDoS depuis les débuts de l’internet

GitHub a peut-être subi la plus grosse attaque DDoS depuis les débuts de l’internet

GitHub va peut-être rentrer dans la petite histoire de l’informatique : le 28 février dernier, le site a subi une attaque DDoS d’une ampleur exceptionnelle. Une attaque DDoS consiste à lancer des centaines de milliers voire des millions de requêtes vers un même serveur distant, ce qui a pour effet de le « faire tomber », c’est à dire d’excéder ses capacités de traitement au point de le mettre à l’arrêt. Bien entendu, les serveurs modernes sont équipés d’outils anti-attaque DDoS, des outils consistant en des dérivations du « surplus » de requêtes vers « un point mort ». Malheureusement, lorsque la charge est trop importante et trop brutale, l’effet de goulet d’étrangement vient souvent court-circuiter ces techniques de protection.

L’attaque DDoS s’est appuyée sur une faille de sécurité d’un outil d’administration de cache de serveur très répandu,  memcached, qui accélérer les requêtes dirigées vers un serveur … mais peut aussi multiplier à peu de frais les requêtes de type DDoS 

Lé 28 février donc, les serveurs d’hébergement de Github ont du soutenir la charge d’un trafic de requêtes correspondant à un volume de données de 1,35 térabit/seconde ! L’analyse des « sources » de cette attaque a confirmé que des dizaines de milliers de terminaux-ghost avaient été utilisés lors de cette attaque, générant ainsi des millions de requêtes à la seconde. Heureusement pour Github, le service est administré par des vieux loups de mer de la sécurité informatique, et il n’aura fallu que 10 minutes pour rediriger le flux ultra-massif de requêtes vers des serveurs de cache d’Akamai. Au final, la réputation de GitHub sort largement renforcée de cette attaque DDoS ultra-massive.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

3 commentaires pour cet article :

  1. Hâte de connaître ce nouveau Botnet 😊

  2. Si on se rends compte que notre téléphone a été utilisé ( son IP) pour cette attaque ça veux dire qu’on a été piraté ?( présence de virus dans le device ?)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |