Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Prise en main] Xiaomi Mi Sphere Panoramic : une caméra pour de la vidéo à 360° efficace…et bon marché

Une caméra 360° ultra-portable, certes, mais pour quoi faire face à l’armada de cam-action de nombreuses marques ? Et surtout, le résultat en vaut-il la chandelle ? La Xiaomi Mi Sphere Mijia quo nous été très aimablement prêtée par le site GearBest– notez le superbe jeu de mot, peut-être involontaire qui sait – n’est pas la seule à s’être spécialisée dans les vidéos à 360°. La Garmin Virb 360, la Gear 360 de Samsung sans compter la future GoPro Fusion occupent ou tenteront d’occuper ce terrain bien spécifique, mais la cam 360° de Xiaomi a déjà pour elle un tarif canon (et qui ne cesse de baisser du reste).

Comme c’est désormais l’usage pour un appareil Xiaomi, le packaging, le design et les finitions de la Mi Sphere sont dignes de la marque à la pomme; l’inspiration est évidente, de la boite blanche avec la caméra en plein centre en passant par un design d’une sobriété absolue, au point que la caméra n’affiche que deux indicateurs lumineux : un pour indiquer la mise en route, l’autre pour le niveau de la batterie (environ 1h30 d’autonomie). Le nombre de boutons physiques est tout aussi restreint : un pour la prise de vue, un pour l’allumage et un pour le Wi-Fi. La cam ne disposant pas d’écran de contrôle, il faudra donc passer par le smartphone et l’app dédiée pour visualiser les vidéos durant l’enregistrement. Concernant le stockage, celui-ci s’effectue sur des cartes microSD (l’emplacement est situé juste à côté du port micro-USB de recharge, sous une trappe plastique).

Compacte et dense, la caméra 360° de Xiaomi affiche des dimensions minimales de 7.80 x 6.80 x 2.20 cm et une épaisseur de seulement 2,2 cm, le tout ne pesant qu’un peu plus de 100 grammes (108 grammes exactement); vraiment mini donc (et mimi). Les deux capteurs IMX206 16 MPx (de marque Sony) sont parfaitement enchâssés dans le boitier et cerclés d’une bordure métallique du plus bel effet; la Mi Sphere est aussi certifiée IP67, ce qui garantit une certaine résistance aux éclaboussures ou à la poussière. Outre la cam, la boite contient un sac de rangement noir, un câble de recharge (et de transfert) micro-USB et un mini-trépied là encore de fabrication sérieuse.

Une fois la cam fixée sur son trépied – opération obligatoire puisque la caméra filme à 360° et ne peut donc pas être utilisée tenue en main) et le logiciel MI Sphere installé, il ne reste plus qu’à synchroniser la cam à son propre réseau Wi-Fi, et c’est parti (à noter toutefois que l’opération n’a pas été si simple que prévu sur notre modèle de test). Le principe de la vidéo 360° est simple : les deux capteurs Sony filment deux vidéos selon un angle de vision à 190°; les deux vidéos doivent être ensuite « collées » l’une à l’autre lors d’une étape logicielle appelée stitching. Au final, et selon la qualité dudit logiciel, cette opération de stitching-collage sera plus ou moins indiscernable et l’on disposera alors d’une seule et unique vidéo à 360°. Malheureusement, la Mi Sphere n’effectue pas cette opération en standard, dès la prise de vue terminée et il faudra donc importer la vidéo afin d’effectuer le stitching (l’import peut bien sûr s’effectuer directement à partir de la carte microSD).

Du côté de l’app, les fonctions d’enregistrement ne manquent pas; il est ainsi possible de régler manuellement la balance des blancs, la sensibilité ISO, le temps d’exposition, la résolution en sortie et tout un tas de choses. En outre, cette app ne permet pas seulement de lancer à distance l’enregistrement de vidéos (ou de photos) mais sert aussi pour l’import/export des fichiers vidéos que l’on vient de créer. Deux résolutions de vidéo sont disponibles en sortie : 3456 x 1728 en 30 images par seconde et 2304 x 1152 en 30 ou 60 images par seconde. A noter aussi que les vidéos sont stabilisées sur 6 axes (mais étant donné que le trépied est VRAIMENT obligatoire, cela ne servira sans doute pas à grand chose étant donné que la plupart du temps vous prendrez des vidéos à partir d’un point fixe).

(voir la vidéo à 360° directement sur Youtube)

Les vidéos 3,5 K obtenues avec la MI Sphere sont vraiment de bonne qualité, et les multiples « exemples » publiés sur Youtube le prouvent aisément. Malheureusement, lors de l’export des vidéos via l’app installée sur mon iPhone 6, je me suis rendu compte que la résolution basculait sur une définition de «seulement » 2304 x 1152 ; décevant tout de même, même si visiblement, cette contrainte n’existe pas sur la plupart des smartphones Android datant d’au moins 2 à 3 ans (et sera peut-être absente avec les modèles d’iPhone plus récents); étrange malgré tout…Autre petite déception, il n’est pas possible de partager directement ses vidéos 360 sur Youtube. Là encore, il faudra en passer par la case « export » sur l’ordinateur si l’on souhaite poursuivre la manoeuvre.

Malgré ces quelques contraintes, la Mi Sphere nous a globalement convaincu; jolie, fabriquée avec soin et surtout efficace, cette cam 360° est une très bonne affaire à son tarif actuel (aux alentours des 220 euros sur Gearbest). Ne reste plus à Xiaomi qu’à mieux optimiser les transferts vidéos pour la partie iOS et à permettre le stitching directement à partir de la caméra. Pour le reste, le Mi Sphere est une bonne idée de cadeau pour les fêtes qui approchent…

.

 



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |