Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo Sony rate son E3 sur la forme, mais rafle la mise sur le fond

Sony rate son E3 sur la forme, mais rafle la mise sur le fond

Est-il possible de rater presque totalement 2 heures de conférence, et pourtant se positionner globalement en leader incontesté du marché des consoles next-gen ? Si l’on se réfère à la véritable purge proposée par Sony à cet E3 2014, la réponse ne peut être que positive. Tout avait pourtant bien commencé, avec des jeux exclusifs réellement impressionnants comme The Order 1886, ou bien encore une présentation plus détaillée du jeu multi multi-joueur The Destiny du studio Bungie, les titres se succédant à un rythme assez proche de la cadence infernale vue chez le concurrent Microsoft.


Uncharted – Naughty Dog a bien précisé que cette cinématique était tirée du moteur du jeu

Mais au bout de 30 minutes à peine, Sony s’est soudain arrêté sur place, a enchaîné les litanies de chiffres sans intérêts, a beaucoup parlé du dématérialisé et très peu de son Morpheus, a présenté sa Playstation TV encore moins intéressantes qu’une Apple TV, et s’est englué dans une présentation tellement ronronnante qu’on ne souhaitait plus qu’une chose : que cela s’arrête.


The Order 1886 – Impossible de distinguer la moindre différence entre les cinématiques et le jeu

Et pourtant, Sony a sans doute marqué de gros points avec sa conférence indubitablement ratée et pour une raison en réalité extrêmement simple : les jeux exclusifs présentés durant ces 2 heures pénibles ont été de loin les plus impressionnants de tout le salon, exception faite du fabuleux The Witcher 3 : The Wild Hunt. Bien sûr, par impressionnant il faut bien comprendre « technologiquement » impressionnant.

Infamous Second Son : First Light

Rien ne garantit en effet que les développeurs d’Uncharted aient décidé de faire évoluer un gameplay poussif autant qu’ils ont pu améliorer le moteur graphique hallucinant du titre; rien ne dit que The Order 1886 sera bien un chef d’oeuvre malgré là encore un moteur graphique de tout premier plan, où il n’était plus possible de faire la différence entre les phases de gameplay et les passages cinématiques. Mais voilà, la next-gen gagne ses galons avant tout sur sa faculté à pousser plus loin la réalisation technique des jeux, qui se doivent de dépasser significativement sur ce plan ceux de la génération précédente.


GTA V – Le jeu n’est pas une exclusivité mais sortira d’abord sur la console de Sony; les développeurs ont laissé comprendre que le titre serait optimisé pour la PS4. Cela se voit déjà dans ce premier trailer 

Nintendo a sans doute présenté des jeux plus « frais » et qui donnaient nettement plus envie de mettre la main sur la manette, Microsoft a sans doute réussi à démontrer qu’il y aura bien une cascade de titres solides sur sa plateforme et quelques exclus sympas au milieu; mais Sony a fait beaucoup mieux en laissant seulement parler la puissance de sa console et la compétence des studios tiers profondément impliqués dans l’aventure playstation – et souvent depuis de longues années. Et au vu de l’évolution des médias critiques autour du jeu vidéo, dont beaucoup ne jurent plus que par le nombre de polygones affichés ou les effets de texture, la victoire de Sony est encore plus éclatante. A côté  de ces démonstrations rutilantes, l’annonce d’un remake PS4 de l’extraordinaire Grim Fandango de Tim Shaffer n’a pas pesé bien lourd.

 

Note : seuls les jeux exclusifs à la PS4 ont été traités dans cet article (exception faite d’un GT5 totalement optimisé pour la console). KultureGeek consacrera demain un article dédié aux meilleurs jeux multis du salon.

 



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |