KultureGeek Internet Twitter : le CEO Jack Dorsey réagit après le ban de Donald Trump

Twitter : le CEO Jack Dorsey réagit après le ban de Donald Trump

15 Jan. 2021 • 10:53
5

La purge a été totale. Donald Trump est désormais banni de Twitter, Facebook et SnapChat, son compte YouTube a été limité, et les réseaux sociaux de ses partisans ultra conservateurs impitoyablement éradiqués (retrait de l’app Parler puis suppression du host par Amazon). Malgré la violence un peu plus que symbolique des manifestants du Capitole (5 morts tout de même), on est en droit de se demander dans quel état réel se retrouve une démocratie qui élimine purement et simplement du jeu le représentant (tout aussi élu que Joe Biden) de 75 millions d’électeurs.

Donald Trump

Se pose donc la question de la légitimité de ces censures en cascade, des censures décidées par des firmes privées qui ne peuvent pas ne pas savoir que leurs canaux de diffusion sont incontournables du fait même de leurs positions monopolistiques. De nombreux hommes politiques et intellectuels se sont depuis prononcés contre la décision unilatérale des GAFAs, de François Ruffin en passant Angela Merkel ou bien encore l’opposant russe Alexeï Navalny. D’autres s’en sont réjouis comme le très « woke » New-York-Times ou en France le psychanalyste Gérard Miller.

Jack Dorsey

Qu’il s’agisse donc des laudateurs ou des contempteurs de ces bans massifs, leurs points de vue n’est pas lié à un camp politique ou une appartenance idéologique. Certains évoquent déjà la nécessité d’adapter les CGU des GAFAs aux lois nationales relatives à la liberté d’expression, afin d’éviter l’immixtion malsaine des plateformes dans le débat public. Face au feu des critiques, Jack Dorsey, le CEO de Twitter, a donc fini par réagir via un long communiqué (diffusé sur Twitter bien entendu) ressemblant plus à un faux mea-culpa.

Le patron de Twitter débute sa longue justification par un satisfecit global  : « Je pense que c’était la bonne décision pour Twitter. Nous avons été confrontés à une circonstance extraordinaire et intenable, qui nous oblige à concentrer toutes nos actions sur la sécurité publique. Les préjudices hors ligne résultant de discours en ligne sont manifestement réels, ce qui motive avant tout notre politique et son application. »

Icone Application Twitter

Dorsey concède tout de même qu’un tel ban est « un échec dans la perspective d’un débat sain » et que « le fait de devoir entreprendre ces actions fragmente la conversation publique. Ils nous divisent. Ils limitent le potentiel de clarification, de rédemption et d’apprentissage. Et créent un précédent qui me semble dangereux: le pouvoir qu’un individu ou une entreprise a sur une partie de la conversation publique mondiale ». Le CEO va même plus loin dans son auto-critique en déclarant que de telles décisions pourraient à terme détruire « l’objectif noble et idéal d’un internet ouvert ».

Tout ceci serait bel et bien recevable si Jack Dorsey ne récitait pas derrière la litanie traditionnellement libertarienne de nombre de patrons de la high-tech américaine. Ainsi, Dorsey rêve à voix haute d’un internet qui ne soit pas « contrôlé ou influencé par un seul individu ou entité »… tout en annonçant qu’un groupe interne à Twitter travaille déjà sur un standard pour cet internet ouvert ! On fait mieux en terme d’ouverture.

Censure Twitter

Plus problématique encore, l’objectif avoué et idéalisé d’un internet « pacifié » et sans aucun heurts rentre en contradiction frontale avec le principe même du débat démocratique où les opinions divergentes peuvent s’affronter sans qu’un camp n’ait le pouvoir de censurer (on dirait plutôt « canceller » aujourd’hui) la parole de l’autre camp (la censure au nom de la tranquillité ?). Rien non plus concernant les cadres légaux encadrant la liberté d’expression, qui sont pourtant l’instance de contrôle à minima que se doivent de respecter les individus, une instance à laquelle devrait d’ailleurs AUSSI se soumettre les grands groupes de la tech…

Les sujets liés à ces tags pourraient vous interesser

5 commentaires pour cet article :

  • Totololo(via l'app )
    T’es un censureur. Point.
    Arrêtes de tenter de noyer le poisson.
    Si y’avait besoin de twitter pour qu’il y ait de la violence dans le monde ça se saurais.
  • GLOueil(via l'app )
    Wow… on a l’impression qu’il réve d’une pensée unique , dans laquelle , tout le monde est d’accord , quelle utopie.
    Aucune censure n’est bonne , le débat , l’échange.
  • Bjr49000
    Triptique intéressant de Pierre Yves Rougeron pour étoffer le sujet à regarder sur YouTube
  • Multydrive(via l'app )
    Après il faut se dire que ça fait longtemps que son compte était dans le viseur de Twitter de par ses publications border Line et de fake news . Les événements du Capitole ont juste été la goute qui a fait déborder le vase . En plus du fait que il n’est plus président dans 4 jours …
  • Zabeille(via l'app )
    Soit ils vont jusqu’au bout et on basculera dans un nouveau monde (le leurs), soit le retour de bâton risque de leurs faire très très mal. Un clavier informatique n’a pas la solidité du Kevlar 😇

Les derniers articles

Deadpool and Wolverine

Deadpool & Wolverine : nouvelle bande-annonce mouvementée pour le film de Marvel

22 Avr. 2024 • 15:40
0 Geekeries

Marvel propose la deuxième bande-annonce de son prochain film Deadpool & Wolverine, regroupant Ryan Reynolds et Hugh Jackman. Il s’agira...

Elon Musk

Elon Musk s’oppose à l’interdiction de TikTok aux États-Unis

22 Avr. 2024 • 14:09
0 Internet

Elon Musk s’est prononcé contre l’interdiction de TikTok aux États-Unis au nom de la liberté d’expression, alors...

First Man

Project Hail Mary : le film de S.F adapté de l’ouvrage d’Andy Weir a une date de sortie

22 Avr. 2024 • 12:45
0 Geekeries

Project Hail Mary (titre français « Projet Dernière Chance »), l’ouvrage de S.F culte du romancier Andy Weir...

"Cette décision a été prise dans le but de libérer tout le potentiel de chaque équipe et de leur fournir leur propre leadership et leur propre direction stratégique", a déclaré Wingefors. "C'est le début d'un nouveau chapitre, un chapitre dont j'ai l'intention de continuer à faire partie en tant qu'actionnaire actif, engagé et solidaire des trois nouvelles entités, avec un horizon toujours vert."

Embracer Group se réorganise en trois entités distinctes

22 Avr. 2024 • 11:25
0 Hors-Sujet

Le conglomérat suédois de jeux vidéo Embracer Group vient d’annoncer une restructuration organisationnelle profond : Embracer...

Mitsubishi domotique app

Mitsubishi : le service de cloud pour les appareils domotiques en panne au niveau mondial

22 Avr. 2024 • 9:55
1 Internet

C’est la limite du tout connecté : Mitsubishi, géant japonais de la domotique, traverse l’un des pires moments de sa riche...

Les dernières actus Apple sur iPhoneAddict :

Comparateur

Recherchez le meilleur prix des produits Hi-tech

Recherche

Recherchez des articles sur le site