Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Piratage de Bouygues Construction : les hackers menacent de publier des documents confidentiels

Piratage de Bouygues Construction : les hackers menacent de publier des documents confidentiels

Le piratage de Bouygues Construction, qui a eu lieu la semaine dernière, continue de prendre de l’ampleur. Maze, un groupe de hackers qui revendique la cyberattaque, menace de publier des documents confidentiels si la filiale de BTP de Bouygues ne paye pas une rançon, dont le montant serait autour de 10 millions de dollars.

Bouygues Construction 1024x682

Sur un site en accès libre, Maze a publié dimanche une page intitulée « Bouygues Construction » et contenant une liste d’ordinateurs de l’entreprise censés avoir été piratés et dont les données sont potentiellement bloquées. Selon le groupe, ces 237 fichiers représentent plus de 700 To de données. Un fichier compressé et protégé par mot de passe a été ajouté lundi sur la page.

Cette page « est la preuve que c’est eux qui ont attaqué. C’est clairement une revendication. S’ils ne payent pas, ils diffuseront au compte-gouttes des documents qu’ils ont pu voler. Ça s’est confirmé pour d’autres entreprises », explique Damien Bancal, responsable du renseignement de la société de cybersécurité canadienne 8brains, auprès de l’AFP.

Maze fait-il du bluff ? Peu probable, le groupe de hackers a déjà fait ses preuves. En décembre, il a notamment annoncé avoir volé des données à l’entreprise américaine de câbles Southwire. Celle-ci refusant de payer la rançon de 6 millions de dollars, les pirates ont publié en janvier l’ensemble des données volées, encore disponibles sur leur site. Toujours à la fin de l’année, la ville américaine de Pensacola ou l’entreprise de sécurité Allied Universal ont été victimes d’un piratage par Maze.

Concernant l’affaire de Bouygues Construction, une enquête judiciaire a été ouverte pour « extorsion en bande organisée », « accès et maintien dans un système de traitement automatisé de données » et « entrave au fonctionnement d’un système de traitement automatisé de données ».



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

2 commentaires pour cet article :

  1. Première ligne, Bouygues Telecom alors qu’il s’agit de B. Construction

  2. S’ils pouvaient balancer des infos sur les montages financiers avec filiales et sous-traitants, les marchés truqués, les malfaçons par économies…😉

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |