Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11
Vous êtes ici : KultureGeek Geekeries et Insolite Le « touriste » spatial Yusaku Maezawa ne veut plus d’une femme pour voyager vers la Lune

Le « touriste » spatial Yusaku Maezawa ne veut plus d’une femme pour voyager vers la Lune

C’était à craindre (ou à espérer) : Yusaku Maezawa, le milliardaire japonais qui a déjà pris son ticket (très cher) pour faire un petit tour de Lune à bord d’une capsule SpaceX, ne veut plus d’une femme pour l’accompagner lors de son voyage spatial. L’entrepreneur avait pourtant fait les choses en grand, au point que sa recherche de la femme idéale avait débouché sur un projet de « casting romantique » (pour la sélection des meilleures candidates), le tout étant filmé pour les besoins d’un documentaire baptisé Full Moon Lovers. Yusaku prétendait alors se sentir seul et en besoin d’amour, mais finalement, un excès de trouille prudence aura eu raison de ses velléités sentimentales.

Citant des raisons personnelles, Yusaku Maezawa annonce qu’il n’est plus en recherche d’une compagne, ce qui met aussi un terme au projet de documentaire : « En dépit de mon honnête et authentique détermination concernant le show, une part de moi partage encore des sensations contrastées au sujet de ma participation. Penser que 27772 femmes, armées de leur courage et des plus sérieuses intentions, ont usé de leur précieux temps, me remplit profondément de remords au moment de conclure et d’informer tout un chacun de ma décision égoïste. Je comprends que j’ai déçu de nombreuses personnes – les participantes et tout le staff d’Abema TV (les producteurs du documentaire, Ndlr) qui était impliqué dans la production – et je m’excuse à tous pour mes actions incorrectes. Je suis sincèrement désolé du plus profond de mon coeur ».


L’abandon de Yusaku n’est pas vraiment une surprise en soi. Il suffit de regarder une seule saison de Terrace House, une sorte de télé-réalité japonaise montrant des jeunes hommes et jeunes filles (« biens sous tous rapport ») cherchant l’amour, pour comprendre que la simple perspective d’un baiser est déjà un challenge en soi. Cette difficulté à établir des contacts physiques semble encore renforcée par la présence des caméras, ce qui explique peut-être la volte-face du tout premier touriste spatial.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |