Tendances : iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet WhatsApp poursuit en justice une société israélienne pour l’usage d’un logiciel espion

WhatsApp poursuit en justice une société israélienne pour l’usage d’un logiciel espion

WhatsApp annonce attaquer en justice NSO Group, une société israélienne connue pour faire de l’espionnage numérique et aider les gouvernements et autorités en leur fournissant des outils dédiés.

La messagerie instantanée appartenant à Facebook a reconnu en mai dernier avoir été infectée par un logiciel espion (malware) donnant accès au contenu des smartphones. « Après des mois d’enquête, nous pouvons dire qui a mené cette attaque », déclare Will Cathcart, le responsable de WhatsApp, dans un éditorial publié sur le Washington Post. Il accuse NSO Group d’avoir ciblé « 100 défenseurs des droits humains, journalistes et autres membres de la société civile dans le monde ».

« Nous avons appris que les attaquants ont utilisé des serveurs et des services d’hébergement d’Internet, dont les liens ont été associés avec NSO dans le passé », explique-t-il. « Nous avons pu relier certains comptes WhatsApp utilisés pendant cette opération malveillante à NSO. Bien que leur attaque était très sophistiquée, leurs tentatives pour couvrir leurs traces n’ont pas été entièrement couronnées de succès », ajoute-t-il.

En tout, 1 400 appareils ont été infectés du 29 avril au 10 mai, dans différents pays dont le royaume de Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Mexique, d’après la plainte déposée devant une cour fédérale. Les hackers ont exploité une faille de sécurité en insérant un logiciel malveillant dans des smartphones, simplement en appelant les usagers de l’application, utilisée par 1,5 milliard de personnes dans le monde. Ils avaient ainsi pu activer le micro et la caméra des appareils iOS et Android ciblés pour écouter ou visualiser l’environnement des propriétaires, sans qu’ils s’en rendent compte.

« Ceci devrait servir d’alerte aux entreprises technologiques, aux gouvernements et à tous les internautes. Les outils qui permettent d’espionner nos vies privées sont exploités à mauvais escient. Quand cette technologie se retrouve dans les mains d’entreprises et gouvernements irresponsables, elle nous met tous en danger », dit également Will Cathcart.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |