Tendances :iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Streaming : Deezer dévoile sa solution pour mieux rémunérer les artistes

Streaming : Deezer dévoile sa solution pour mieux rémunérer les artistes

La rémunération des artistes est toujours un sujet délicat dans le milieu du streaming musical. Deezer fait partie des acteurs qui ont envie de l’améliorer, d’où la présentation aujourd’hui de l’User Centric Payment System (UPCS), un système de répartition centré sur l’utilisateur.

« Aujourd’hui, les ayants droit et créateurs sont rémunérés à la hauteur de leur part de marché globale », explique Deezer sur un site dédié. « Avec UCPS, ce que vous payez sera reversé uniquement aux artistes que vous écoutez », ajoute la plateforme.

Selon Deezer, si deux abonnés payent tous les deux un abonnement mensuel à 10 euros, mais que le premier écoute 90 fois un artiste et que le second joue 10 fois un autre artiste, alors l’artiste écouté 90 fois percevra 90% des revenus (12,60 euros), tandis que l’autre artiste percevra 10%, soit 1,40 euro.

Deezer met en avant quatre points avec l’UPCS :

  • Corriger les anomalies engendrées par le système actuel
  • Soutenir la création locale et les genres musicaux de niche
  • Favoriser la création et la diversité
  • Combattre la fraude

« Le marché du streaming croît rapidement, c’est le moment de changer de modèle. Nous voulons nous assurer que le plus grand nombre d’artistes bénéficient de cette croissance », ajoute Deezer. La plateforme, qui compte plus d’abonnés que Spotify et Apple Music en France, rapporte que l’UPCS pourrait permettre d’augmenter de 30% les revenus des « petits » artistes. À l’inverse, les artistes populaires pourraient perdre 10% de leurs revenus.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

5 commentaires pour cet article :

  1. Sauf que cette solution n’est pas du tout réaliste car c’est ce qui est négocié vers le haut par Majors disposant d’un gros catalogue d’artistes très écoutés. Les petits labels eux subissent et malheureusement le seront toujours. Même dans l’industrie de la musique les riches gagnent toujours de plus en plus et les pauvres toujours de moins en moins. Ça c’est la dure réalité de notre monde dans tous les business models.

  2. On parle de quel droit ? Droit d auteur ? Droit du producteur ? C’est la sacem qui reverse les droits d auteur et ça va pas changer …

  3. Je trouve plus logique qu’un artiste soit rémunéré en fonction du nombre d’écoute global (de la plateforme) plutôt que par utilisateur. Si j’écoute 3 artistes, ce que je paye sera divisé par 3, mais une autre personne qui écoute peut être 10 artistes verra son payement distribué sur 10 artistes… ce qui n’est pas logique d’après moi

    • En quoi cela est-il moins logique?
      Si la musique était consommée physiquement (sous forme de CD par exemple), chaque consommateur aurait un budget mensuel à dépenser, qu’il répartirait sur les artistes de son choix.
      Ici c’est le concept : en gros chaque utilisateur a un budget de 10€/mois qu’il répartit comme bon lui semble sur les artistes qu’il apprécie.
      Personnellement, je n’ai pas très envie que mon abonnement rémunère les Gims et autres Katy Perry. Donc ça me va bien si ce que je paie est reversé à ceux que j’écoute.

  4. Plus largement sur quelle base le calcul ce fait: si j’explore des playlists, que j’écoute 30 secondes la musiques et que je zappe, est ce que je rémunère l’artiste quand même ?!

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |