Tendances :iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet La NASA ouvre (à nouveau) l’ISS au tourisme spatial

La NASA ouvre (à nouveau) l’ISS au tourisme spatial

« C’est un petit pas pour l’homme, mais un pas de géant… pour le tourisme »;  la NASA aurait pu débuter ainsi son communiqué officiel annonçant que l’ISS (International Space Station) allait s’ouvrir aux « opportunités commerciales », comprendre, le tourisme spatial. Jeff DeWitt, directeur financier de l’agence spatiale américaine, a ainsi confirmé que la NASA autoriserait dorénavant « jusqu’à deux missions courtes d’astronautes privés par an ».

Ces astronautes seront acheminés vers l’ISS à bord de la capsule Crew Dragon de Space X ou de la capsule Starliner de Boeing. Le coût de l’aller retour est plutôt élevé (ironie…) puisqu’il faudra s’alléger d’environ 51 millions de dollars pour avoir le droit de faire un petit tour en orbite (le petit tour pourra tout de même durer une trentaine de jours). En outre, chaque nuit passé à bord de l’ISS sera facturée 35000 dollars.

Rappelons tout de même que la NASA n’est pas propriétaire de l’ISS (mais de nombre de ses modules) et que la station a déjà accueilli plusieurs touriste spatiaux : le premier touriste-astronaute à s’être rendu à bord de l’ISS (en 2001) est l’homme d’affaires américain Dennis Tito. Détail croustillant : ce « séjour touristique » avait été facturés 20000 dollars… à l’agence Russe Roscosmos ! Les vols de tourisme spatial avaient été arrêtés en 2011, faute de place suffisante dans la station.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Si ça permet e financer quelques projets…

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |