Tendances : iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Les États-Unis accusent la Chine d’avoir espionné des dizaines de sociétés technologiques, dont la NASA

Les États-Unis accusent la Chine d’avoir espionné des dizaines de sociétés technologiques, dont la NASA

Voilà qui ne va pas arranger les relations diplomatiques déjà houleuses entre les Etats-Unis et la Chine; Le Département américain de la Justice (plus communément le DoJ) vient d’accuser nommément les services de renseignements chinois d’être derrière le groupe de hackers APT10; ces cyber-criminels aux ordres de Pékin se seraient rendus responsables d’actes d’espionnage à très grande échelle visant des dizaines de sociétés technologiques voire d’administrations gouvernementales dans le seul but de dérober des secrets industriels et de faire main basse sur de la propriété intellectuelle de valeur. La NASA ainsi que le Jet Propulsion Lab feraient partie de la liste des sociétés piratées, mais le DoJ ne souhaite pas communiquer les noms des entités touchées par cet espionnage d’état.

Deux résidents chinois, Zhu Hua et Zhang Shilong, considérés comme des hackers et surtout des membres du renseignement (MMS), sont désormais visés par une plainte du DoJ pour les chefs d’accusation de conspiration et d’usurpation aggravée d’identité. Les deux individus auraient subtilisé des centaines de Go de données sensibles portant sur les secteurs de l’aviation, des technologies satellite, de l’industrie, du médicament, de l’informatique, voire de l’exploitation de gaz (la liste n’est pas exhaustive).

En outre, les informations personnelles de 100 000 membres de la NAVY auraient été récupérées (nom, prénom, numéro de téléphone, numéro de sécurité sociale, adresse email, etc.). Selon le DoJ, la chine aurait démarré une vaste de campagne de piratage des intérêts américains il y a environ trois ans… soit pile au moment où le président Xi Jinping venait de signer une trêve des cyber-attaques  avec le président Obama ! Les Etats-Unis ne sont pas les seuls concernés : Jeremy Hunt, secrétaire aux affaires étrangères du Royaume-Uni, a déclaré que la campagne de piratage du groupe APT10 « est l’une des  cyber-instrusion les plus étendues et significatives qu’aient connu le Royaume-Unis et ses alliés« .



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. C’est l’hôpital qui ce fout de la charité.
    Les US n’espionnent rien eux??

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |