Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Ransomware WannaCry : la Corée du Nord répond aux États-Unis et dément être l’auteur

Ransomware WannaCry : la Corée du Nord répond aux États-Unis et dément être l’auteur

Les États-Unis ont récemment accusé la Corée du Nord d’être responsable du ransomware WannaCry. Il est apparu en mai dernier et a fait d’énormes dégâts en bloquant plusieurs milliers de PC, notamment en s’attaquant à des entreprises et des hôpitaux.

Aujourd’hui, la Corée du Nord a nié les accusations des États-Unis à son sujet. « Comme nous l’avons clairement déclaré à plusieurs reprises, nous n’avons rien à voir avec les cyberattaques et nous ne ressentons pas le besoin de répondre, au cas par cas, à de telles allégations absurdes des États-Unis », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord, rapporte l’agence de presse officielle du pays, à savoir KCNA.

La notion de « cas par cas » est indiquée ici parce que les États-Unis ne sont pas les premiers à accuser la Corée du Nord d’être responsable du ransomware WannaCry. En octobre dernier, le Royaume-Uni avait déjà pointé du doigt le pays. À cette période, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères avait parlé d’une « spéculation sans fondement » tout en ajoutant que « cela dépasse les limites de ce que nous pouvons tolérer et nous porte à nous interroger sur les réelles motivations de la Grande-Bretagne ».

Concernant l’accusation des États-Unis, la Corée du Nord estime qu’il s’agit d’une réelle provocation politique et ne dit pas quelles seront les conséquences.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |