Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Science Donald Trump a la tête dans la Lune (et la NASA aussi ?)

Donald Trump a la tête dans la Lune (et la NASA aussi ?)

Simple lubie d’un président un brin lunatique, ou bien réelle  volonté de réinstaurer le leadership américain sur le satellite naturel de la Terre ? Ce lundi 11 novembre Donald Trump a vu grand et ne veut pas seulement que des astronautes américains foulent à nouveau le sol lunaire; déjà vu, « so 1969 »… L’objectif cette fois est d’installer sur la Lune une base recherche fonctionnelle, une base remplie de spationautes-scientifiques en guise de colons lunaires à temps plein.

416699baselunaire 600x435

Il y a cependant un léger problème, car un tel projet nécessitera d’importants financements alors même que la NASA alloue déjà une grande partie de ses ressources au projet de voyage vers Mars, ce dernier étant programmé à l’horizon 2030. Une mission lunaire d’envergure aurait en revanche l’avantage de « tester » en conditions réelles des modules d’habitations spatiaux.

Les futurs colons martiens devront en effet bâtir sur place une large zone d’habitation qui devra résister au climat martien (souvent violent) durant de nombreuses années, une problématique qui est au coeur du joli film Seul sur Mars. Reste donc à débloquer de nouveaux fonds pour la future mission de colonisation lunaire, un point sur lequel Donald Trump s’est montré beaucoup moins disert.

Base Lunaire ASE 600x450

La base lunaire imaginée par l’Agence Spatiale Européenne

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à envisager un retour de l’homme sur la Lune; l’Agence Spatiale Européenne imagine depuis 2 ans un projet ambitieux de « village lunaire », qui pourrait regrouper jusqu’à un millier de colons ! Mais là encore, ce sont les financements qui manquent…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. « qui devra résister au climat martien (souvent violent) durant de nombreuses années, une problématique qui est au coeur du joli film Seul sur Mars » Totalement inexact: la faible gravité martienne donne des images spectaculaires mais elle est loin de présenter les risques des déplacements atmosphériques terrestres de même apparence.

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |