Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Une équipe robotique d’ingénieures afghane finalement autorisée à entrer sur le territoire américain

Une équipe robotique d’ingénieures afghane finalement autorisée à entrer sur le territoire américain

La « compétition » robotique du First Global Challenge met principalement en avant des équipes d’ingénieurs du monde entier qui viennent y présenter des projets souvent orientés vers des objectifs sociaux, de santé, ou d’amélioration des conditions de vie; 163 équipes provenant de 157 pays participent à l’édition 2017. Cette année, l’évènement s’était retrouvé sous le feu des médias pour une tout autre raison que la qualité des projets présentés : une équipe d’ingénieures et étudiantes afghanes, exclusivement composée de femmes, s’était vu refusée l’entrée sur le territoire américain suite à la mise en place du décret anti-migrants de Donald Trump, finalement adoubé par la Cour Suprême. L’Afghanistan ne figure pourtant pas sur la liste des pays « interdits », mais dans les faits, très peu de visas sont accordés à ceux qui en font la demande.

Effondrés par cette décision (le recours en appel avait lui aussi été rejeté), les membres de la team afghane ont tout de même pu compter sur la caisse de résonance des médias américains, qui se sont empressés de relayer la triste histoire. Et le bad buzz aura finalement eu raison de l’intransigeance des autorités; la Maison Blanche a confirmé dans la journée que le Department of Homeland Security (DHS) est revenu sur le refus de Visa, une décision qui aurait été prise en haut lieu par Donald Trump en personne. Ce dernier aurait été convaincu « sur parole », au point d’accorder une autorisation « exceptionnelle » d’entrée sur le territoire d’une dizaine de jours.

Si l’histoire se termine donc bien pour nos roboticiennes afghanes, la situation reste toujours critique pour des centaines d’ingénieurs bloqués à la frontière, et qui parfois sont des salariés de grosses entreprises high-tech comme Apple, Google ou Facebook.

Sourceengadget


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

3 commentaires pour cet article :

  1. Umh ce n’est pas le decret anti-migrant de Trump mais celui d’Obama, Trump a just mise en place le decret

    • Non, Obama a seulement durcie les contrôles mais il n’a en aucun cas banni des milliers personnes.
      La différence est majeur.

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |