Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Les pirates du GoP demandent à Sony de supprimer la moindre trace du film The Interview

Les pirates du GoP demandent à Sony de supprimer la moindre trace du film The Interview

Il fallait s’y attendre. Sony a donné la main aux pirates du GoP en annulant la sortie du film The Interview (pas encore à l’international, mais ça ne saurait tarder) et bien sûr ces derniers exigent maintenant le bras et menacent à nouveau Sony de dévoiler d’autres documents si toute trace du film n’est pas totalement expurgée du web, dont un extrait qui était d’ailleurs dissimulé dans la masse de documents récupérés par les pirates eux-même. Le GoP demande aussi à Sony de ne jamais sortir le film sous quelque forme que ce soit, ce qui semble bien viser la sortie internationale du film, mais aussi une possible disponibilité en VoD dans quelques mois.

Le fabricant japonais doit même éviter qu’une version pirate ne sorte sur internet, ce qui veut dire que les hackers demandent pas moins que la suppression totale d’une oeuvre déjà tournée (comme si elle n’avait jamais existé), un fait qui serait majeur dans l’histoire du 7ème art et qui vaudrait sans doute un retour de critique sans précédent : l’annulation du film a déjà été perçue majoritairement aux Etats-Unis comme un très mauvais signe pour la liberté d’expression, sans même parler du véritable pont d’or fait aux différents groupes de pression.

th_interview

Sony va t-il oser faire en sorte que The Interview n’ait jamais existé ?

La réaction du GoP (et aussi celle de Sony) laisse aussi entendre que des documents extrêmement sensibles pourraient faire parti des données encore aux mains des pirates, tellement sensibles que les hackers en font un élément de chantage. Problème, Sony est maintenant pris entre deux feux; soit ils refusent d’aller plus loin et de nouvelles informations confidentielles (et visiblement potentiellement dangereuses pour l’avenir même de Sony) seront dévoilées par le GoP, soit ils éradiquent totalement le film The Interview de la surface du globe, mais il s’agira alors d’une catastrophe sans précédent en terme de communication. Et puis, qui peut jurer que les pirates rendront bien les documents en leur possession et n’effectueront pas un nouveau chantage, comme par exemple demander à Sony de faire un film à la gloire de Kim Jong-un (tout parait possible maintenant)?

Si l’option de l’élimination totale du film est malgré tout choisie, Sony sera alors forcément pointé du doigt pour faire le jeu du terrorisme et du chantage, ouvrant ainsi la porte à d’autres méfaits du même genre (sans parler du fait de « liquider » une oeuvre, même s’il s’agit d’une « simple » comédie). Dans les deux cas, le fabricant japonais semble maintenant totalement coincé entre deux décisions à prendre, sachant qu’aucune ne semble permettre à l’entreprise d’éviter ce qui commence à ressembler à un désastre. Peut-être aurait–il mieux valu ne pas flancher dès le départ..mais ça, c’était avant…

Sourcetheverge


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. ils m’ont soulé ces pirates ! vu qu’il empeche sa diffusion j’ai 2 fois plus envie de le voir maintenant ^^

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |