Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Windows, OS X et Linux Windows n’aurait que 14% de parts de marché tous appareils confondus (et c’est Microsoft qui le dit)

Windows n’aurait que 14% de parts de marché tous appareils confondus (et c’est Microsoft qui le dit)

Il n’y a pas si longtemps, un géant de l’informatique dominait le marché, sans qu’on ne puisse même imaginer qu’il puisse un jour en être autrement. Ce géant c’était Microsoft, à une époque où l’informatique personnelle ne concernait que les ordinateurs de bureau où les notebooks. Mais voilà, en 2007, Apple transforme l’essai raté du Newton et présente l’iPhone, un faux-mobile mais vrai ordinateur dans la poche, bientôt suivi de sa némésis Android et de ses dizaines de fabricants. Depuis l’apparition de cette informatique ultra-portable, du smartphone en passant par les tablettes et déjà les montres et autres bracelets connectés, Windows (et Windows Phone) ne représente plus qu’une fraction de cette masse d’appareils sophistiqués et multifonctions et parfois très proches dans les usages des ordinateurs classiques (tablettes) .

Windows 14 pourcents

Selon Kevin Turner, le Directeur d’Exploitation de Microsoft, qui s’exprimait lors de la Worldwide Partner Conference, Windows n’occuperait plus que 14% de Parts de marché sur l’ensemble des plateformes informatiques, du PC au smartphone, un chiffre qui placerait de facto Microsoft en situation de Challenger. Autrefois poursuivi pour abus de monopole, voilà donc l’emblème de l’informatique des années 80 et 90 (et même du début des années 2000) obligé de se battre avec vigueur pour exister sur de nouveaux marchés, ne pouvant plus cette fois s’appuyer sur sa position dominante. Devancé cette fois par Google, voyant revenir Apple à hauteur (inimaginable il y a seulement 10 ans), Microsoft envisage son nouveau statut comme un mal pour un bien, offrant à l’éditeur « la plus grande opportunité de croissance qu’ [il] a jamais eue » selon les termes même de Turner.

La solution pour combler ce retard ? Pour Kevin Turner, elle tient en deux mots : Windows Universel. Le seul fait de proposer un même Windows quel que soit le type d’appareil utilisé devrait permettre, toujours selon Turner, de grapiller jusqu’à 4 points de Pdm supplémentaires dans un premier temps, pour aller ensuite cherche plus haut, vers les 25 à 30% de Pdm. Pas impossible bien sûr, mais au vu de l’évolution du marché, la tâche sera rude pour Microsoft.

 



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |