Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo Grand ménage : plus d’un million de tricheurs bannis des serveurs du jeu phénomène PUBG

Grand ménage : plus d’un million de tricheurs bannis des serveurs du jeu phénomène PUBG

Playerunknown’s Battlegrounds (PUBG) est devenu en quelques mois un énorme phénomène ludique, comme on en avait pas vu depuis Pokémon Go. Avec plus de 30 millions de joueurs actifs sur les serveurs du jeu, PUBG s’est même permis de détrôner DOTA 2 durant une courte période en nombre de joueurs connectés (en même temps bien entendu).

Malgré son incroyable succès sur PC et Xbox One , PUBG souffre d’un mal endémique aux jeux massivement multi-joueurs : la triche. Mais dans le cas de PUBG, le nombre de tricheurs-cheaters dans PUBG est plus que simplement  « important » : les éditeurs du  logiciel BattleEye, spécialisé dans les procédures anti-triche, ont indiqué qu’un joueur était banni des serveurs de PUBG (pour triche) toutes les 2,56 secondes.

En d’autres termes, cela signifie que depuis le début de l’année 2018, plus d’un million de joueurs ont été mis à la porte de PUBG. Ce chiffre astronomique jette une lumière peu flatteuse sur la « sale » mentalité d’un grand nombre de joueurs, qui visiblement prennent plus de plaisir à gagner sans (aucun) mérite qu’à simplement participer…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

4 commentaires pour cet article :

  1. Pas de pitié pour les tricheur! Vous êtes mauvais, alors assumez le!

  2. Avec 3,3% de tricheurs (1M / 30M), on a donc une bonne probabilité d’avoir des tricheurs sur chaque map de 100 joueurs jouée !

  3. Je crois que je vais acheter ce jeux sur ma One S, le soucis c’est les tricheur ils sont trop nombreux sur plusieurs jeux connu.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |