Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Loihi : la puce d’Intel qui fonctionne comme un cerveau humain

Loihi : la puce d’Intel qui fonctionne comme un cerveau humain

De nombreuses sociétés travaillent sur les technologies d’IA, et notamment les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) pour qui les assistants vocaux sont devenus de véritables arguments de vente. Le deep/machine learning est « tendance » dans les labos de recherche et les médias font la une sur des super-calculateurs qui écrasent de pauvres êtres humains au jeu de Go ou sur des patrons de boites high-tech qui annoncent l’arrivée de Skynet pour après demain.

Intel aussi participe à la course au premier « vrai » cerveau artificiel, et vient peut-être de faire une avancée décisive avec l’annonce d’une puce dont le fonctionnement est profondément calqué sur celui d’un cerveau humain; baptisée Loihi, ce processeur « neuromorphique » utilise 1024 neurones artificiels épaulés par 130 000 neurones simulés (virtuels), le tout étant capable d’établir plus de 130 millions de connexions synaptiques. Cette puce peut transmettre des signaux d’intensités différentes de neurones à neurones, qui s’activent seulement lorsque la situation le demande et non pas en fonction d’un cycle d’horloge processeur. Malgré cette complexité de fonctionnement, les chercheurs d’Intel rappellent que le véritable cerveau humain « fonctionne » sur la base de 80 milliards de neurones; la marge est donc encore assez conséquente.

Le mode particulier de fonctionnement de la puce Loihi permet en théorie de traiter des informations complexes tout en dépensant 1000 fois moins d’énergie qu’avec une puce classique. Mieux encore, le stockage des « apprentissages » se fait directement sur la puce et ne nécessite plus un placard imposant de serveurs-base de données; et bien sûr, Skynet en approche, ces puces seraient aussi capables d’apprendre sans qu’on le leur demande, là encore comme un être humain (bon d’accord pas comme TOUS les êtres humains).

L’efficience des puces de type Loihi ne compense pas encore le fait qu’elles sont incapables de traiter des informations en force-brute, ce qui permet à DeepMind et ses petits copains de battre des champions de Go ou d’Echecs par exemple, mais elles s’avèrent déjà assez efficaces pour faire de l’analyse d’image. Loihi sera disponible en 2018…pour les universités et les labos de recherche dans un premier temps; les premières modèles de puces Loihi « commerciales » seront fabriqués à la finesse de gravure 14 nm et subiront leurs premiers tests dès le mois de novembre prochain.

Sourceengadget


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. « TOUS » et pas « TOUT »

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |