Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Le fisc français s’attaque à Microsoft et lui réclame 600 millions d’euros

Le fisc français s’attaque à Microsoft et lui réclame 600 millions d’euros

Le fisc français à une nouvelle entreprise du monde high-tech dans le viseur : Microsoft. Selon L’Express, le fisc réclame 600 millions d’euros à la filiale française de l’entreprise derrière Windows pour des activités publicitaires facturées depuis l’Irlande à des clients français.

Cette pratique est commune chez plusieurs acteurs, dont Apple ou Google pour ne citer qu’eux. L’Irlande a l’avantage de proposer les impôts les plus bas d’Europe pour les sociétés, c’est pour cette raison que les entreprises étrangères installées en Europe déclarent le maximum à cet endroit afin de limiter leurs frais.

Les prestations auxquelles s’est intéressé le fisc portent sur l’achat de bandeaux publicitaire sur Internet (une activité qui a été transférée à AOL en 2015 pour le coup) et l’achat de mots-clés sur le moteur de recherche Bing. Microsoft France s’est occupé des clients français dans les achats, mais la facturation a été faite par Microsoft Irlande.

Toujours selon L’Express, Microsoft a seulement payé 32,2 millions d’euros d’impôts sur les sociétés en France l’année dernière. C’est peu par rapport aux véritables revenus générés dans l’Hexagone. De leur côté, les 600 millions d’euros réclamés représentent la deuxième plus grosse somme demandée par le fisc. La plus grosse a été celle de Google, à savoir 1,115 milliard d’euros. Mais le tribunal administratif de Paris a annulé le redressement fiscal de Google.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |