KultureGeek Tests et Reviews [Test] PK K’asq : un casque intra sans aucun fils, mais pas sans défauts

[Test] PK K’asq : un casque intra sans aucun fils, mais pas sans défauts

7 Août. 2016 • 18:31
1

PKparis nous propose une nouvelle fois un produit qui détone dans le paysage assez formaté des produits audio nomades; le PK K’asq est en effet rien moins que l’un des tous premiers casques intras à ne disposer d’aucun fil, pas même pour relier les écouteurs entre eux (comme le  que nous avons testé il y a quelques mois). Innovant donc, et proposé à un tarif attractif, le K’asq se présente d’emblée avec deux atouts forts dans sa manche; mais cela sera t-il suffisant pour les amateurs de musique « on the go » ? La réponse s’avère un peu plus mitigée que prévu.

pkparis-kasq-20-ld

Un intra qui se voit, mais la vérité est ailleurs…

Le K’asq n’est pas l’intra le plus élégant ni le plus fin qui soit, mais on lui pardonnera aisément son léger embonpoint; car le K’asq est aussi l’un des premiers casques intras à ne dépendre d’aucun fil. Les deux écouteurs Bluetooth (4.1) sont livrés avec un étonnant boitier de recharge … qui lui même peut se recharger sur une prise USB pour servir ensuite de batterie externe lorsque vraiment on craindra de manquer de jus. La boîte contient aussi 3 paires d’embouts (chacun d’une taille différente, pour s’adapter  à tous les conduits auditifs), des caches en plastique souple permettant de changer la couleur des intras (orange, blanc ou noir, ou un panaché de deux couleurs aux choix), ainsi qu’un petit sac pour placer les embouts et les intras lorsqu’on ne s’en sert pas. Si le K’asq est imposant pour un « intra », son design reste malgré tout très cohérent; comme d’habitude avec PKparis, les détails sont assez fignolés (l’aspect alu brossé du boitier de recharge par exemple), même si les matériaux ne tapent pas vraiment dans le haut de gamme. Petit plus, le K’asq est certifié IP65, ce qui signifie qu’il sera possible de le porter sous la pluie par exemple…

k-asq 2

L’équipement est complet; sur l’image on remarque les diodes bleues allumées, qui signifient que le K’asq est appairé en Bluetooth avec le smartphone (ici un iPhone).

Appairage simplifié et grand confort à l’oreille

Pour appairer le K’asq à votre smartphone, rien de plus simple : il suffit d’appuyer quelques secondes – et en même temps – sur le bouton « Play » de chaque écouteur puis de lancer l’appairage Bluetooth sur le smartphone lorsque les diodes des intras se mettent à clignoter (bleu/rouge). Presqu’immédiatement, les écouteurs sont reconnus et les diodes passent alors définitivement au bleu. A noter que nous n’avons jamais rencontré le moindre soucis d’appairage avec le K’asq durant nos longues sessions d’écoute. Cet appairage vraiment efficace est tout de même une petite prouesse technologique puisque les deux écouteurs ne sont pas reliés entre eux et qu’à aucun moment nous n’avons noté de décalage sonore entre l’un des deux intras. Pas mal. Une fois les embouts installés avec soin (attention à ne pas se tromper entre l’intra Droite et Gauche), l’ « installation » dans le pavillon de l’oreille s’avère être vraiment un jeu d’enfant; le casque tient fermement et ne provoque pas de douleurs au niveau du conduit auditif. Autrement dit, c’est un vrai plaisir à porter, un plaisir bien sûr renforcé par l’absence de tout fils.

k-asq 1

La petite « ailette » permet au K’asq de bien s’arrimer au pavillon interne de l’oreille 

k-asq 3

Le mini-câble USB qui permet de recharger le chargeur du K’asq

Un son pas au dessus de tout soupçon

Pour l’instant, osons le dire, le casque K’asq fait presque un sans faute; mais l’ergonomie n’est pas tout lorsqu’on teste un intra certifié 4,5 étoiles par…PKparis. Le son du K’ asq est d’ailleurs plutôt bon et précis… dès lors qu’on ne touche pas au trop au bouton de volume. Car malheureusement, une petite montée en volume, et le K’asq montre alors une très fâcheux tendance à saturer, transformant les nappes de synthés de la B-O de Gravity en une masse informe de sonorités. On pourrait rentrer dans les détails de toutes les distorsions rencontrées, mais clairement, le K’asq n’est pas le moins du monde audiophile (et ce même si, encore une fois, tout cela passe très bien à volume « moyen »). Mais il faut aussi comparer ici ce qui est comparable : les solutions intra sans fils de Samsung, Motorola ou bien encore Earin se situent à elles aussi à des niveaux de prix nettement plus élevés.

k-asq-1.jpg

Autonome ? Une question de batterie en quelque sorte

Sur le plan de l’autonomie, le K’asq s’est avéré plutôt bon..si l’on y inclus le fait qu’il peut se recharger à la volée sur sa base de recharge, elle même autonome. En utilisation constante, l’intra tient environ 5 heures en théorie (un tout petit peu moins en pratique), à quoi l’on peut rajouter une dizaine d’heures grâce à la base de recharge; la recharge elle-même ne prend que quelques secondes ! Pas mal donc…

k-asq

Conclusion : plus pratique qu’acoustique

Le K’asq de PKparis est un objet technologique intéressant, mais qui pêche un peu trop sur les choses importantes (et notamment la qualité sonore); pour autant, l’extrême confort à l’usage, l’absence totale de fils, son tarif peu excessif ainsi qu’un son tout de même très correct en volume moyen/bas en font au final un produit que l’on peut encore recommander, même s’il nous tarde déjà de tester une V2 qui sera certainement plus aboutie sur le plan acoustique.

Le PK K’asq est disponible sur le site d’Amazon au tarif de 129 euros.

Résultat
Design
6
Performances
5
Autonomie
7
Note Totale
6
  • totalement sans fils
  • appairage impeccable
  • connexion Bluetooth solide
  • très confortable
  • résistant à la pluie et à la poussière
  • prix "correct" pour un sans
  • fils intégral
  • design assez "voyant"
  • qualité sonore vraiment médiocre à volume élevé
  • autonomie moyenne sans la base de recharge

Signaler une erreur dans le texte

Un commentaire pour cet article :

Les derniers tests

Pixel 6a Arriere Officiel

[Test] Pixel 6a : un milieu de gamme complet et qui assure sur la partie photo

10 Sep. 2022 • 14:49
0 Tests

Enfin disponible en France (ce n’était pas le cas du Pixel 5a), le Pixel 6a ressemble à une promesse, celle d’un smartphone...

Elgato Wave 3 1

[Test] Elgato Wave: 3 : un micro USB pour le streaming à la fois efficace et simple à prendre en main

3 Juin. 2022 • 10:04
0 Tests

Avec le Wave 3, Elgato se lance dans le micro USB à destination du streaming (prioritairement), et ce n’est clairement pour faire de la...

Camera Hub G3_Scene_7

[Prise en main] Aqara Camera Hub G3 : une cam domestique de surveillance mignonne et complète (Zigbee, Apple HomeKit)

6 Mai. 2022 • 9:44
0 Tests

Dans le petit monde de la caméra de surveillance, il est bien rare de disposer d’un appareil cochant toutes les cases, et lorsque c’est...

Yeedi aspi 0

[Test] Yeedi Vac 2 pro : l’efficacité du nettoyage, la détection d’objets en plus

26 Avr. 2022 • 12:55
0 Tests

Sur le papier, le Yeedi Vac 2 pro coche toutes les cases de l’aspirateur robot up to date : une puissance nettoyage de 3000 Pa, la capacité...

Orbi routeur wifi 6 3

[Prise en main] Orbi : un routeur WiFi 6 (1,8 Gbit/s) efficace avec protection Netgear Armor

11 Avr. 2022 • 10:30
0 Tests

Netgear propose sur le marché un routeur WiFi 6 qui sur le papier concilie les besoins de rapidité (WiFi 6), la sécurité...

Galaxy S22

[Test] Samsung Galaxy S22 : un smartphone aux dimensions resserrées et aux performances très honorables

7 Mar. 2022 • 10:43
0 Tests

Si le Galaxy S22 Ultra joue la carte du « more is better » (trad : « plus, c’est mieux »), le Galaxy S22...

Paperwhite 5

[Test] Kindle Paperwhite 8 Go (2021) : la petite liseuse qui a de quoi vous rendre addict à la lecture

21 Déc. 2021 • 10:51
0 Tests

A l’ère des smartphones, tablettes et autres objets connectés multifonctions, il peut sembler à première vue...

Les dernières actus Apple sur iPhoneAddict :

Comparateur

Recherchez le meilleur prix des produits Hi-tech

Recherche

Recherchez des articles sur le site