Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Apps Mobiles et Tablettes Pokémon Go : les délinquants sexuels privés de jeu à New-York

Pokémon Go : les délinquants sexuels privés de jeu à New-York

S’il y a bien un endroit dans le monde où les signes de la « folie » Pokémon Go sont particulièrement visibles, c’est à New-York (et plus précisément à Central Park). Le gouverneur de l’état de New-York, Andrew Cuomo, n’a pas vraiment envie que cet engouement dégénère et a donc pris les devants…en interdisant purement et simplement le jeu à l’ensemble des délinquants ou anciens délinquants sexuels fichés dans sa ville. Les 3000 personnes concernées et répertoriées dans le fichier des abuseurs sexuels ne pourront donc bientôt plus télécharger et encore moins utiliser le jeu, une mesure forte (et qui serait impossible à appliquer en France au vu de la législation) qui nécessite la participation de Google et Apple (ces derniers devront bloquer l’adresse IP des individus concernés).

Pokemon-go-central-park-930x465

Des chasseurs de Pokémon Go à Central Park; on remarque d’emblée qu’il n’y a aucun enfant (on imagine en plus que ces derniers sont sous la surveillance d’adultes); le gouverneur Andrew Cuomo agite t-il un chiffon rouge avec sa mesure radicale ?

Ces derniers jours, il s’avère que des enfants auraient été vus en train de chasser le Ratata près ou dans le domicile de certains ex-délinquants sexuels, ce qui n’aura pas manqué d’alerter les pouvoirs publics. Rappelons que ces mesures très « américaines » dans le principe visent tout de même en grande majorité des personnes qui ont déjà purgé leur peine, souvent bénéficié de soins psychologiques, et qui, en France tout au moins, ne pourraient donc pas faire partie d’un fichage quelconque et encore moins subir des mesures de rétorsion s’apparentant clairement ici à une double peine. Andrew Cuomo ne s’embarrasse pas de ces considérations, et déclare abruptement que  « La priorité est de protéger les enfants de New York; à mesure que la technologie évolue, nous devons nous assurer que ces avancées n’offrent pas de nouvelles possibilités à de dangereux prédateurs de s’en prendre à d’autres victimes« .

Il est à noter toutefois que depuis le lancement du jeu Pokémon Go, aucun fait divers lié au jeu n’a directement concerné des délinquants sexuels et des enfants  chasseurs de Pokémons (en revanche, les accidents d’inattention sont légion). La mesure semble d’autant plus dérisoire ici que l’on imagine mal des enfants chassant seuls et non accompagnés dans la ville; de plus, la grande majorité des chasseurs en vadrouille sont en fait de jeunes adultes, qui utilisent souvent leur voiture pour se déplacer d’un Pokéstop à l’autre…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |