Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Science Stentrod : un implant neuronal pour piloter les exosquelettes par la pensée

Stentrod : un implant neuronal pour piloter les exosquelettes par la pensée

Les technologies de prothèses progressent à pas de géant ces dernières années : exosquelettes de plus en plus performants, système de contrôle précis, les avancées concernent tout autant le matériel que le logiciel, et même les personnes atteintes de très lourds handicaps (comme les paraplégiques) peuvent commencer à envisager un futur où tout individu pourra marcher sur ses deux pieds, quel que soit le destin que la vie lui aura réservé au départ.

stentrod 1

L’Université de Melbourne apporte une (grosse) pierre à ce secteur de recherche vraiment foisonnant en dévoilant le Stentrod, un implant de quelques millimètres de longs destiné à servir d’interface entre les signaux électriques du cerveau et un exosquelette, ce qui explique que le Stentrod doive être placé directement dans un vaisseau sanguin situé à proximité du cortex moteur.

stentrod 1 2

Les signaux neuronaux récupérés par le Stentrod sont ensuite transmis « brut de décoffrage » à un boitier déporté (ici au niveau de la poitrine); ce boitier va ensuite interpréter les informations transmises grâce à des algorithmes très complexes qui à leur tour produiront des commandes précises pour l’exosquelette. 

L’implant Stentrod est entouré d’un réseau de fils qui sont autant de capteurs prêts à enregistrer les moindres informations du cerveau, un peu comme une sorte de super-EEG qui réduirait toute latence entre l’ordre « pensé » et l’activation de l’exosquelette. L’objectif est d’obtenir des mouvements toujours plus fluides, rapides et précis.

Si les applications sont aujourd’hui essentiellement d’ordre médicales, les chercheurs de l’Université de Melbourne estiment que le Stentrod pourra aussi servir à contrôler par la « pensée » d’autres appareils que des exosquelettes, comme des ordinateurs ou bien encore des smartphones.

stentrod

Les premiers tests cliniques du Stentrod auront lieu dès 2017, une phase essentielle et qui viendra couronner l’immense travail fourni par près de 40 chercheurs provenant de 16 départements différents.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |