Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes Orange s’attend à une consolidation des télécoms en 2016

Orange s’attend à une consolidation des télécoms en 2016

Stéphane Richard s’est exprimé au sujet de la consolidation des télécoms aux Échos. Le PDG d’Orange ne pense pas qu’il y aura du changement cette année, mais envisage que 2016 sera plus mouvementée. « Aujourd’hui, la consolidation n’est pas à l’ordre du jour mais elle finira peut-être par resurgir l’an prochain, après la vente des nouvelles fréquences pour la 4G », explique-t-il. Les fréquences en question sont celles de la bande 700 MHz.

Stephane Richard

« Le mouvement de consolidation a été lancé dans tous les grands pays européens… sauf en France », remarque-t-il. Il faut dire que le cas français est quelque peu différent, personne ne veut réellement être avalé par un autre. « Nous sommes le pays européen dans lequel les marges des opérateurs sont les plus faibles », souligne Stéphane Richard. Et d’ajouter qu’Orange est l’opérateur qui le moins besoin d’une consolidation parce qu’il se « repose sur de solides bases ». Ce discours ne peut pas être tenu chez la concurrence. « Numericable-SFR perd des clients, Bouygues Telecom en gagne, mais reste tendu financièrement, et Free doit investir massivement dans son réseau ».

Le patron d’Orange voit d’abord une consolidation des opérateurs au niveau national. Par la suite, il s’attend à une consolidation au niveau européen. « Nous ne pouvons pas durablement avoir 28 législations, 28 régulateurs et 28 autorités de la concurrence en Europe. Nous jouons sur des marchés nationaux quand les géants du Web jouent sur une scène mondiale », déclare-t-il.

Concernant les forfaits, il note que la guerre des prix s’est calmée, « mais nous avons basculé dans une guerre des promotions ». Il préfère qu’Orange mise sur l’investissement afin de proposer un réseau de qualité. Il ajoute que les clients commencent eux aussi à préférer la qualité, quitte à payer un peu plus. Mais la guerre n’est pas finie pour autant. « La compétition reste féroce dans notre pays », admet Stéphane Richard.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |