Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Science Philae est rentrée en phase de sommeil; rendez-vous à l’été prochain pour un possible contact

Philae est rentrée en phase de sommeil; rendez-vous à l’été prochain pour un possible contact

Coincé dans le noir au bord d’une falaise, Philae n’aura donc eu que peu de temps pour effectuer sa mission. Ce que le petit atterrisseur aurait du faire en quelques mois (jusqu’au mois de mars si les conditions d’ensoleillement avaient été « normales ») a donc du être effectué en seulement quelques heures, les scientifiques et ingénieurs de l’ESA ayant visiblement pris tous les risques pour activer 8 des 10 appareillages intégrés à Philae.

Des données sont déjà parvenues jusqu’à l’ESA et même la tentative de forage semble avoir réussie, alors que c’était de loin la plus risquée puisqu’elle pouvait renvoyer Philae dans l’espace (l’atterrisseur n’est pas arrimé à la Comète étant donné que ses deux harpons sont tombés en panne). La température du sol de la Comète ne pourra cependant pas être récupérée puisque le « thermomètre » était placé à l’intérieur des deux pieds/harpons qui n’ont jamais fonctionné.

Vers les 2 heures du matin ce samedi, Philae a donc coupé le contact avec la Terre, mais il reste un « fond de jus » qui sera sans doute d’une grande importance lorsque la comète Tchouri se rapprochera du soleil l’été prochain, période pendant laquelle l’ESA tentera alors de « réveiller » le petit robot. Malgré l’avarie partielle de Philae, l’ESA estime (avec raison) que cette mission est un succès, d’autant plus que le rebond non prévu de Philae dans l’espace lors de l’atterrissage sans harpons a permis de prélever de la poussière issu directement de la Comète, un « gain » qui n’était pas espéré au départ.

th_Philae_s_instruments_white_background_node_full_image_2

Au final,  l’aventure Rosetta aura été (et est encore) l’une des plus grandes épopées spatiales de ces dernières années : la sonde est parvenue à rentrer dans l’orbite de Tchouri après 10 ans de « chasse », l’atterrisseur Philae s’est bien posé sur la comète (même si l’opération a été bien plus agitée que prévue), et la plupart des données prévues ont été récupérées. L’ESA peut en effet sabrer le champagne.

Sourceesa


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |