Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Windows, OS X et Linux Toshiba recentre ses PCs vers le marché professionnel

Toshiba recentre ses PCs vers le marché professionnel

Toshiba ne se battra pas pour faire du volume à tout prix. Le fabricant, confronté à des résultats en demi-teinte depuis plusieurs trimestres, vient de prendre la décision d’arrêter les frais sur les marchés à faibles marges, c’est à dire en clair les pays où les ventes de PCs sont tirées essentiellement par le low-cost. Cela ne signifie donc pas que le fabricant japonais va se retirer des zones dites « riches » et de la plupart des pays développés, mais un rééquilibrage s’opérera vers les marchés professionnels où il semble encore possible de vendre des PCs à des prix qui garantissent les investissements futurs.

th_416383_toshiba-laptop-computer_jpg649019874cb635c9b4b3425cf7667634

Venant de Toshiba, l’un des pionniers de l’ordinateur portable et pendant longtemps une marque premium avant un virage assez critiqué vers des produits beaucoup plus accessibles (mais considérés comme de bien moins bonne qualité), ce « virage » est tout sauf une surprise, même si l’on peut regretter que dans l’opération 900 salariés vont y perdre leurs emplois. Le retour vers une meilleure rentabilité , au moment où de toute façon les perspectives de croissance en volume sont très faibles sur des marchés déjà saturés de PCs et passant massivement vers l’ultra-mobilité, est sans doute la seule stratégie qui vaille.

L’autre option était de continuer à générer très peu de profits (sans aucune certitude que l’on continuera à vendre beaucoup), à l’instar des résultats d’un HP, d’un Acer ou d’un DELL (sur les ventes Micro), exception faite d’un Lenovo tiré par les marchés asiatiques. Après l’abandon de Sony et les hésitations d’HP concernant le bien fondé de continuer l’aventure du PC, la décision de Toshiba confirme à quel point le marché de l’ordinateur est arrivé à son point critique, avec des machines tellement « commodisées » qu’il n’y a plus beaucoup d’argent à y faire (à moins bien sûr de faire vraiment beaucoup, beaucoup de volumes).



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |