Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XPlayStation 5Android 11Comparateur de prix
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Yahoo explique comment elle a été obligée de collaborer à Prism

Yahoo explique comment elle a été obligée de collaborer à Prism

Prism restera le « noeud » de l’affaire Snowden, la révélation première qui a jeté (et sans doute pour longtemps) l’opinion publique dans l’ère d’un soupçon légitime concernant les droits réels des individus à bénéficier du principe de confidentialité des documents numériques et au delà du simple droit à la vie privée. Les documents fournis par Snowden permettaient de comprendre que la totalité des grandes entreprises américaines participaient à fournir des informations sensibles sur certains utilisateurs sans que les citoyens aient été alors informé de ses mesures de surveillance généralisée.

th_Prism_slide_5 Yahoo a été l’une des toutes premières entreprises à intégrer le programme Prism

La déclassification d’une partie des documents concernant la contractualisation des accords passés entre la NSA et ces grands groupes permet de lever quelques doutes concernant la nature de cette « collaboration »  : active ou passive ? Dans le cas de Yahoo, la réponse est indéniablement « passive ». Yahoo a en effet refusé, dès 2007, de se plier aux demandes répétées de la NSA, allant jusqu’à défendre sa position devant la Foreign Intelligence Surveillance Court of Review. Mais rien n’y a fait et Yahoo s’est vu contraint d’accepter le programme Prism sous peine de devoir payer une amende journalière de 250 000 dollars.

Cette capitulation forcée amène cependant de nouvelles questions portant cette fois sur d’autres sociétés ayant intégré Prism. Les documents fournis par Snowden indiquent en effet qu’Apple a été la dernière grosse société à intégrer le programme Prism; il aura en effet fallu attendre 2012 (soit 5 ans après le début du programme) et finalement le décès de Steve Jobs pour que la société à la pomme se plie aux demandes de l’Etat Américain. Est-ce donc à dire qu’avant cette période, la firme de Cupertino ne s’est pas soumise aux demandes de la NSA quitte à payer les fameux 250 000 dollars journaliers ? Si la pression de la NSA, telle que la décrit Yahoo, était aussi forte et impérieuse, comment se fait-il que toutes les entreprises concernées n’aient pas « obéi » en même temps ?

 



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Désolé, les commentaires sont fermés. Si vous avez une question à poser, le forum est grand ouvert

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |