Tendances : 5GiPhone 12Xbox Series XSamsung Galaxy S11Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo Augmentinel : la version ultime (et en VR !) d’un jeu culte des années 80

Augmentinel : la version ultime (et en VR !) d’un jeu culte des années 80

Si vous n’avez jamais entendu parler d’Augmentinel, c’est à peu près normal puisque ce jeu est l’adaptation enfin modernisée du jeu culte The Sentinel sorti sur Atari ST et Amiga en 1986 (puis adapté sur toutes les plateformes du marché : BBC Micro, ZX Spectrum, Commodore 64, PC, Amstrad). Imaginé et développé par le génial Geoff Crammond, The Sentinel est un puzzle-game formidablement inventif. C’est aussi l’un des tous premiers jeux en 3D « surface pleine » de l’histoire des jeux vidéo. Surtout, et c’est suffisamment rare pour être noté, c’est l’un des seuls titres de cette époque dont le principe de gameplay n’a pas pris une ride malgré les années.

Dans The Sentinel, le joueur doit se mouvoir dans une zone en damiers afin de prendre la place de la Sentinelle. Cette dernière tourne de 40° sur son axe toutes les 15 secondes, et dans certains niveaux, des mini-sentinelles (les Sentry) peuvent l’épauler dans sa tâche (jusqu’à 8 Sentry sur un même niveau !). Le joueur s’incarne sous la forme d’un avatar-robot qui peut seulement visualiser la zone de jeu à 360°. Cet avatar ne peut se déplacer et monter de plus en plus haut qu’en absorbant l’énergie des arbres/rochers/avatars, avant de recréer certains de ces éléments puis de se transférer dans un nouvel Avatar, généralement situé à une plus grande hauteur : un rocher (sur lequel on peut placer un clone d’avatar) coûte ainsi deux arbres et un avatar coûte deux rochers. Mais attention, car pour absorber un arbre/rocher autour de soi, il faut être en mesure de « voir » la dalle carrée sur laquelle est situé cet élément. Toute la tension du jeu réside dans le fait qu’on ne sait jamais trop où est placée la Sentinelle, ni même si cette dernière est sur le point de nous observer (et donc de nous absorber) alors qu’on tente de grimper de plus en plus haut…

Ce jeu génial, (et souvent mal copié), a eu droit, enfin, à une version hommage absolument sublime baptisée Augmentinel, une version qui a visiblement reçu l’aval des principaux créateurs de l’œuvre originale (Geoff Crammond, et Wittaker pour la musique): les graphismes de la version d’origine sont à présent lissés et rendent parfaitement cette impression de froideur minérale, la musique est celle de la version Amiga (superbe BO de David Wittaker) et les nombreuses options (vitesse de rotation de la sentinelle, sensibilité de la souris) permettent de pousser la difficulté un cran plus loin si l’on a déjà terminé les 10 000 niveaux du jeu (oui, vous avez bien lu). Surtout, The Sentinel Augmentinel est enfin parfaitement compatible avec les principaux casques VRPC du marché (Oculus, HTC Vive et même Valve Index depuis la dernière mise à jour de novembre). La compatibilité VR semble ici naturelle, ce qui est pour le moins logique puisque The Sentinelle ressemble au premier jeu VR… sans VR tellement son principe de jeu se prête parfaitement à l’affichage en réalité virtuelle…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2020 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |