Tendances :iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q

[Test] Galaxy Note 10 et Note 10+ : les nouveaux (presque) rois de la galaxie Android

Les Note 10 et Note 10 Plus se présentent comme les vaisseaux amiraux de la gamme de mobiles Samsung. Comme chaque année, le géant sud-coréen nous annonce une véritable révolution, mieux, un véritable retour en grâce face aux coups de force des Huawei et Oppo, mais cette année, il se peut que les discours marketing rejoignent réellement la réalité technologique, ne serait-ce qu’avec l’arrivée d’un Note 10 « compact » et pourtant très proche de son grand frère en terme de spécifications. Avec leur design affiné, une puissance de feu redoutable (Snapdragon 855/855+), des écrans AMOLED au superlatif et un module photo à trois capteurs, les deux Note « édition 2019 » semblent disposer de quelques atouts pour bousculer la hiérarchie au sommet des smartphone « premium » Android, en d’autres termes, pour piquer la couronne de Huawei et de ses flagships « photophones ». Mission accomplie ? La réponse dans le test qui suit :

Les nouveaux Note ne sont plus qu’écrans en façade; les petites audaces de design se dévoilent donc désormais aux dos des appareils. La livrée des deux Note arbore des couleurs modernes, un bleu extrêmement profond pour le Note (presque noir) et un aspect plus métallique pour le Note 10+, avec un dos qui se pare de reflets multicolores en fonction de la position de l’appareil sous la lumière ambiante. Joli. Les boutons d’activation et de volume passent sur la tranche gauche, le port mini-jack est aux abonnés absents, et le stylet se range toujours sous la tranche inférieure. Pas de grosses surprises donc, mais l’ont note tout de même que poinçon-caméra sur la dalle libère totalement la surface d’affichage (le poinçon se fait vite oublier à vrai dire). Ces choix de design (et d’ingénierie) aboutissent à une grande pureté de ligne, peut-être même un peu trop pour une prise en main qu’on aurait souhaité un peu moins… glissante et salissante (bonjour les traces de doigt !)

Passons à l’affichage et au son. On sait que Samsung n’a de compte à rendre à personne dans le secteur des dalles AMOLED, une domination technologique qui se renforce encore cette année avec les nouveaux Note: le Note 10+ n’a pas seulement l’avantage d’une diagonale de 6,8 pouces: sa dalle peut grimper jusqu’à la définition WQHD+, soit 3 040 x 1 440 pixels (pour une densité de presque 500 ppp); à noter toutefois que la dalle affiche du FHD+ par défaut (2 280 x 1 080 pixels). Le Note 10 doit quant à lui se contenter de l’unique définition FHD+. Mis à part cette petite différence, la qualité d’affichage tutoie les sommets : température des couleurs, Delta E (aux alentours de 3), contraste, rémanence, réactivité un peu moins de 70ms), luminosité ( aux alentours de 724 cd/m2 sur les deux modèles), HDR10+, tout est au mega top, exception faite de la réflectance (reflets), vraiment très importante sur les deux modèles (comme en témoigne d’ailleurs le cliché ci-dessus). C’est bien simple, les Note 10 peuvent presque servir d’un miroir à main tellement on se voit dedans, ce qui pourrait s’avérer réellement gênant pour un usage en plein jour. Ceux qui veulent gratter encore plus la surface de ses dalles d’exception peuvent se référer à notre excellent confrère DisplayMate dont les évaluations de dalles n’ont pas d’égal sur la toile. La qualité du rendu sonore, via les HP de l’appareil, impressionne par son équilibre et la quasi absence de distorsion à haut volume. Le niveau maximum de volume sonore, le plus haut jamais mesuré dans nos smartphones de test, ne rend plus nécessaire l’adjonction d’enceintes externes Bluetooth.

Sur le plan des performances, le constat global est franchement excellent, mais aurait pu l’être encore plus si les modèles de test dont nous disposions n’étaient pas équipées de la dernière puce « maison » Exynos 9825 en lieu et place du Snapdragon 855 ou du 855+. En effet le dernier Exynos se traine toujours un peu derrière le fleuron de Qualcomm, et ce malgré une finesse de gravure de 7nm. Les Note 10 et Note 10+ ne feront donc pas de l’ombre aux meilleurs smartphones Android en puissance pure, et encore moins face aux iPhone XS ou iPhone 11 Pro (350 au test AnTuTu 7, soit 20 points de moins que le Snapdragon 855 ou le A12 de l’iPhone XS Max). Que l’on soit bien clair, les deux Note ne sont pas des brouettes, et les jeux Android exigeants en ressources tourneront dessus comme une fleur (merci au iGPU Mali-G76MP12), mais ce n’est clairement pas sur ce terrain que Samsung écrasera la concurrence. Les intégriste de la performance seront toutefois bien avisés de privilégier le Note 10+, doté de 12 Go de RAM en standard, contre 8 Go pour le Note 10; cette différence se ressent à de rares instants sur la fluidité de l’interface ainsi que dans certains jeux 3D, mais ces écarts de ressenti sont trop minimes pour qu’on puisse en faire une généralité. Et puisque l’on parle d’interface, One UI 1.5 (sur Android 9.0) reste toujours aussi agréable à l’usage même si l’on ne note pas (humour) d’évolutions majeures. Enfin, les deux appareils sont équipés en standard de 256 Go de capacité de stockage (jusqu’à 512 Go); un certain concurrent pommé pourrait bien s’en inspirer…

Concernant les fonctions de sécurité, qui intègrent logiquement les performances globales de l’appareil, le résultat n’est toujours pas parfait : on regrette notamment que le capteur d’empreintes sous la dalle montre encore quelques ratés, même si ce dernier vient aisément pallier la quasi inutilité du capteur facial, certes rapide mais  trop facilement contournable. Enfin, le fonctionnement au stylet ne nous semble pas avoir évolué au point que la différence soit notable par rapport à la gamme précédente. Le très grand écran du Note 10+ est réellement un atout avec cet accessoire, mais les 6,3 pouces du Note 10 feront très bien l’affaire. On note qu’une nouvelle fonction fait son apparition, qui permet de retranscrire un texte saisi au stylet en texte dactylographié, ce qui s’avère évidemment très pratique. La réactivité du stylet est excellente, même si l’on note encore une petite latence lors des mouvements rapides.

Les Note 10 et 10+ font-ils de bons photophones ?  Indéniablement, oui. Les deux appareils bénéficient d’un module à trois capteurs, soit un 12 Mpx (f/1,5 ou f/2), un très-grand-angle de 16 Mpx (f/2,2) et enfin un 12 Mpx avec zoom optique 2x (f/2,1). Le Note 10+ embarque aussi capteur ToF qui améliore la profondeur de champ et accélère l’autofocus. En théorie, le capteur « Temps de Vol » pourrait aussi être très utile aux apps de réalité augmentée, mais le volume anémique de ce genre d’applis prête aujourd’hui à sourire. Les photos de jour sont remarquables d’équilibre global, avec une bonne dynamique et des couleurs très fidèles (ce qui était un point noir des Galaxy Note). Le piqué est excellent, et les effets « bokeh » (flous en arrière plan) sont progressifs et subtils… pour du mobile. De nuit ou en basse lumière, les progrès sont vraiment notables via le capteur principal, avec un bon débouchage des zones les plus sombres (temps d’exposition plus long) et surtout des teintes qui restent réalistes (on ne peut pas en dire autant du Pixel 3 par exemple malgré un débouchage plus « spectaculaire »). La simple photo d’un ciel « noir d’encre » permet même de révéler des nuages ! Chapeau. Inutile de préciser que les photos de nuit réalisées avec le grand angle ou le « téléobjectif » sont tout simplement médiocres, question d’ouverture évidemment… Le capteur frontal (selfie) de 10 Mpx (f/2.2) donne des résultats plus que corrects, même si l’on privilégiera le mode portrait du capteur au dos pour un rendu optimal.

Ci-dessus: Photos capturées avec le Note 10+


Ci-dessus : Photos capturées avec le Note 10

Ci-dessus, la première image est capturée par le Note 10, la seconde par le Note 10+

L’écart entre les deux Note se remarque principalement sur la durée de fonctionnement entre deux recharges. Le Note 10 tient aisément la journée en usage (vraiment) constant, mais la batterie de 3500 mAh ne fait pas de miracle et il faudra souvent le brancher au secteur dès la nuit tombée. Le Note 10+ n’a pas ces états d’âme, et tiendra aisément la journée 1/2 (voire deux jours) grâce à sa batterie de 4300 mAh (environ 18 heures dans nos tests).

Conclusion : avec ses deux nouveaux princes mobiles, Samsung tente à nouveau d’imposer son règne. Autant le dire tout net : le pari est presque gagné; le Note 10 + est incontestablement le meilleur smartphone Android disponible aujourd’hui sur le marché, et d’une bonne coudée. Le constat est un peu moins tranché concernant le Note 10, qui n’est pas un champion de l’autonomie ni même de la puissance, sans compter un affichage un peu bridé (pas de définition WQHD+). Sa compacité et son prix plus resserré en font toujours un bon choix, mais la concurrence sur son segment pourrait lui causer du tort. Le Note 10 écope donc d’une note globale de 8,5/10, tandis que le Note 10+ frôle le « perfect » avec un 9,5/10 tout à fait mérité (les notes plus bas sont pour ce modèle).

 

Le Galaxy Note 10/10+ est disponible à la vente chez Boulanger  au tarif de 959 euros (ou chez Darty, Fnac, Cdiscount, Rue du commerce ou sur Amazon).

10/10

Affichage

9,5/10

Design

9/10

Performances

9,5/10

Autonomie

9,5/10

Notre avis

- Belles finitions
- Superbe écran 
- Excellent sur la partie photo
- Son puissant et bien équilibré (HP)
- Performances globales de haut vol
- Très autonome 
- Stylet toujours aussi pratique
- Interface soignée
Pour
Contre
- Capteur d'empreintes inégal
- Ecran sujet aux reflets et aux traces de doigt


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |