Tendances :iOS 13iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Disparition : décès de Rutger Hauer, l’inoubliable Répliquant de Blade Runner

Disparition : décès de Rutger Hauer, l’inoubliable Répliquant de Blade Runner

Il était peut-être le plus grand des acteurs néerlandais, le plus charismatique sans aucun doute; Rutger Hauer s’est éteint le 19 juillet à l’âge de 75 ans. Avec sa gueule carrée et son regard magnétique, Rutger Hauer était devenu rapidement une icone en son pays grâce à la série Floris de Paul Verhoeven (1969). L’acteur et le réalisateur de Basic Instinct deviendront très vite inséparables; Rutger Hauer explose de talents dans le très dérangeant Turkish Délices (1973) et dans Spetters (1980), tous deux de Verhoeven, mais c’est bien sûr son rôle dans Blade Runner (1982), le chef d’oeuvre de Ridley Scott, qui lui apportera la renommée internationale; dans Blade Runner, Rutger Hauer interprète le Répliquant Roy Batty, un clone d’humain à durée de vie limitée; sa confrontation dramatique avec l’inspecteur Deckard (Harrison Ford) restera dans les annales du cinéma.

Rutger Hauer, magnifique dans La Chair et le Sang; l’un de ses plus beaux rôles

On se souviendra aussi à jamais des derniers mots de l’acteur dans le film, au moment où le Répliquant est en train de mourir, une réplique qui montre aussi à quel niveau pouvait se placer le cinéma populaire de cette époque : « J’ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire… De grands navires en feu surgissant de l’épaule d’Orion… J’ai vu des rayons fabuleux… Des rayons C briller dans l’ombre de la porte de Tannhäuser… Tous ces moments se perdront dans l’oubli… comme… les larmes dans la pluie… Il est temps de mourir. » Histoire de parfaire la légende du film, on rappellera que dans Blade Runner, le Répliquant Roy Batty s’éteint en … 2019 !

Dans la foulée de Blade Runer, Rutger Hauer enchainera les rôles importants, principalement dans des films de genre; il est immanquable dans Osterman week-end (Sam Peckinpah/1983), Ladyhawke, la femme de la nuit (Richard Donner/1985), La Chair et le Sang (Paul Verhoeven/1985), Hitcher (1986), Les Rescapés de Sobibor (1987) et La Légende du buveur d’eau (1991), sans doute le film où son jeu semble le plus accompli. Il tournera encore beaucoup au début des années 2000 et 2010, mais ses talents d’acteurs ne seront alors plus exploités à leur juste mesure.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |