Tendances :iOS 13iPhone 11Apple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Science Pour la première fois, un organe a été « livré » par drone à un patient en attente

Pour la première fois, un organe a été « livré » par drone à un patient en attente

C’est un vrai évènement : pour la toute première fois, un organe a été livré à un patient… via un drone ! Ce 25 avril, un drone a transporté un rein de l’Hôpital St Agnes à Baltimore jusqu’au centre médical de l’Université du Maryland (UMD). Il n’aura fallu qu’une dizaine de minutes pour que le drone parcourt les 2,7 km séparant les deux établissements.

La prise de risque était minime malgré les apparences, y compris pour un patient qui attendait un nouveau rein depuis 8 ans; 44 vols d’essais ont été effectués au centre médical de l’Université du Maryland, pour un total de 700 heures de test ! Cette livraison spéciale n’est pas un caprice d’ingénieurs : capable de rejoindre deux points par le chemin le plus court (« en vol d’oiseau »), le drone permet de gagner énormément de temps par rapport à un moyen de locomotion traditionnel, sans compter le trafic qui peut encore ralentir (et mettre en péril) une livraison aussi « sensible » que celle d’un organe.

Comme on peut s’en douter, le drone utilisé pour la livraison d’organe a été entièrement conçu pour cette seule tâche; l’engin est muni d’un parachute (pour récupérer l’organe, aux cas où), d’une batterie de secours qui prend le relais si la première tombe en rade, d’un système d’alimentation doublonné, et même d’hélices surnuméraires, là encore pour palier au moindre souci d’ordre technique.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. On n’arrête pas le progrès.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2019 i2CMedia Ltd | A propos | Confidentialité |