KultureGeek Internet Admission Post-Bac (APB) : la CNIL met en demeure le ministère de l’Enseignement Supérieur pour des manquements

Admission Post-Bac (APB) : la CNIL met en demeure le ministère de l’Enseignement Supérieur pour des manquements

28 Sep. 2017 • 15:46
0

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a tapé sur les doigts du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation au sujet d’Admission Post-Bac (APB), la plate-forme qui permet aux lycéens de choisir ce qu’ils feront après le Bac.

Admission Post Bac

Dans un communiqué, la CNIL révèle :

  • S’agissant des formations non sélectives, seul l’algorithme détermine automatiquement, sans intervention humaine, les propositions d’affectation faites aux candidats, à partir des trois critères issus de l’article L. 612-3 du code de l’éducation : le domicile du candidat, sa situation de famille et l’ordre de préférence des vœux qu’il a formulés. Or, l’article 10 de la loi Informatique et Libertés précise qu’aucune « décision produisant des effets juridiques à l’égard d’une personne ne peut être prise sur le seul fondement d’un traitement automatisé de données destiné à définir le profil de l’intéressé ou à évaluer certains aspects de sa personnalité ».
  • L’information des candidats sur le portail APB est insuffisante, au regard des exigences de l’article 32 de la loi Informatique et Libertés, s’agissant notamment de l’identité du responsable de traitement, de la finalité du traitement et des droits des personnes.
  • La procédure de droit d’accès ne permet pas aux personnes d’obtenir des informations précises relatives à l’algorithme et à son fonctionnement, notamment la logique qui sous-tend le traitement APB ou le score obtenu par le candidat. En effet, l’article 39 de la loi Informatique et Libertés stipule que les personnes qui exercent leur droit d’accès doivent pouvoir obtenir « Les informations permettant de connaître et de contester la logique qui sous-tend le traitement automatisé en cas de décision prise sur le fondement de celui-ci et produisant des effets juridiques à l’égard de l’intéressé ».

La CNIL met donc en demeure le ministère de l’Enseignement Supérieur qui doit se mettre en conformité avec la loi dans un délai de trois mois. La CNIL note que le ministère doit cesser de prendre des décisions concernant des personnes sur le seul fondement d’un algorithme et doit faire preuve de plus de transparence dans son utilisation.

Signaler une erreur dans le texte

Les sujets liés à ces tags pourraient vous interesser

Désolé, les commentaires sont fermés.

Les derniers articles

Netflix Logo

Netflix dépasse les 200 millions d’abonnés dans le monde

19 Jan. 2021 • 22:31
0 Hors-Sujet

Netflix a franchi un nouveau en cap en ayant plus de 200 millions d’abonnés dans le monde. Le service en compte exactement 203,66 millions....

Samsung SSD 870 EVO

Samsung met en vente ses SSD 870 EVO plus rapides

19 Jan. 2021 • 20:30
0 Matériel

Samsung annonce aujourd’hui la disponibilité de ses SSD 870 EVO. Ils offrent de meilleures performances et une meilleure fiabilité que...

Manettes Xbox Series X et PlayStation 5 PS5

La Nvidia Shield TV supporte désormais les manettes PS5 et Xbox Series X/S

19 Jan. 2021 • 19:10
0 Matériel

Nvidia propose la mise à jour 8.2.2 pour la Shield TV avec le support des manettes PS5 et Xbox Series X/S. Elle inclut de nouveaux canaux 4K sur...

Samsung manette VR

Samsung travaille sur d’étranges manettes pour la VR

19 Jan. 2021 • 18:57
0 Matériel

Samsung a des idées plutôt originales concernant la VR. Après le casque VR en forme de gros yeux de mouche, voilà les manettes...

Aya Neo console Ryzen

Aya Neo : la console portable sous Ryzen sera disponible à la vente en février

19 Jan. 2021 • 18:25
0 Matériel

L’Aya Neo, c’est un peu la promesse de l’ergonomie d’une Switch couplée à la puissance (at au catalogue) d’un...

Les dernières actus Apple sur iPhoneAddict :

Comparateur

Recherchez le meilleur prix des produits Hi-tech

Recherche

Recherchez des articles sur le site