KultureGeek Jeux vidéo [Test] Dream Daddy : A Dad Dating Simulator: jouez à papa et papa

[Test] Dream Daddy : A Dad Dating Simulator: jouez à papa et papa

27 Juil. 2017 • 10:36
0

En tête des ventes de Steam de cet été se trouve un petit visual novel indépendant et unique, Dream Daddy (Lien Steam – 14,99€ – MacOS/Windows). Développé et édité par Game Grumps, ce petit OVNI même dans son propre genre propose de vivre l’histoire d’un père veuf qui, après avoir déménagé, va pouvoir développer des relations avec les nouveaux voisins, eux aussi des papas célibataires. L’idée ne manque pas de mérite, et nous allons voir si elle mérite vraiment sa place en haut des classements, ou s’il ne s’agit que d’un effet de mode.

DREAM DADDY 4

Des papas bien écrits

Le point capital dans un visual novel, c’est l’écriture et l’histoire. Soyez-en assurés dès maintenant: Dream Daddy est, de ce point de vue là, une réussite. L’histoire commence par la création et la personnalisation de notre papavatar, et se déroule avec fluidité, pouvant même avoir ses moments touchants, en traitant des thèmes difficiles comme la perte d’un conjoint, d’un parent, les relations plus ou moins difficiles avec sa fille, et quelques autres affaires pas toujours faciles, et les personnages sont humains et hauts en couleurs au possibles, avec tous les moments gênants que cela sous-entend. De plus, les dialogues sont très bien écrits, on peut lire les émotions à travers les lignes de texte, et le jeu est bourré de jeux de mots de papas tellement mauvais que c’en deviendrait presque gênant. En somme, malgré certaines thématiques plus sombres, l’expérience reste légère et agréable à lire, et on y revient volontiers pour voir les différents chemins et fins possibles.

DREAM DADDY 2

Une ambiance simple mais efficace

Mais l’ambiance est également très importante dans ce genre de jeux, et ici le développeur a choisi de partir sur quelque chose de plutôt simple, mais qui fonctionne sans souci. Les dessins sont bel et bien occidentaux, en opposition avec ce qui se fait traditionnellement dans le visual novel plutôt inspiré du manga japonais, avec des couleurs unies et variées, et des fonds pas toujours très détaillés, mais qui n’enlèvent rien à l’expérience. La bande son, composition originale, n’est pas exceptionnelle, mais remplit son office de musique de soutien, et nous promène sans souci d’émotion en émotion pour accompagner le récit. Et, petite cerise sur le gâteau, on peut croiser quelques références de gameplay à d’autres jeux plus célèbres, comme Pokémon, et ce dès les premières minutes de jeu.

DREAM DADDY

Mais un jeu pas paparfait

Dream Daddy n’est cependant pas parfait en tant que visual novel, et certains soucis ternissent quelque peu l’expérience. Premièrement, le manque d’options de jeu, comme la vitesse de défilement du texte, pourra refroidir les aficionados du genre. De plus, si l’histoire est bien écrite, il reste quelques coquilles ici et là, et le récit peut s’arrêter de façon assez abrupte, puisqu’il prend fin au troisième rendez-vous avec un papa. D’un point de vue histoire, l’idée se comprend, on a trouvé le prince charmant, pourquoi continuer? Mais point de vue jeu, on peut voir ça comme une fin assez frustrante en soi. Espérons que tout ceci sera patché dans le futur, ce serait dommage de garder des petites erreurs de ce genre dans un jeu comme celui-ci.

Conclusion: Yaas Daddy

Visual novel brillant, Dream Daddy: A Dad Dating Simulator est une expérience agréable, légère et touchante, avec une bonne réalisation qui, malgré quelques ombres au tableau, reste un plaisir à jouer pour peu que l’on accroche au genre.

Résultat
Note Totale
7
  • Une histoire jolie et bien écrite
  • Des dialogues piquants et touchants
  • Une ambiance agréable et relaxante
  • Des fins plutôt abruptes
  • Quelques erreurs dans le texte
  • Manque d'options

Signaler une erreur dans le texte

Désolé, les commentaires sont fermés.

Les derniers tests

Surface Laptop Go

[Test] Microsoft Surface Laptop Go : un design extrêmement séduisant, mais de gros compromis sur certains composants

29 Nov. 2020 • 19:05
0 Tests

Situé entre le Surface Laptop (plus notebook que tablette) et le Surface Go (plus tablette que notebook), le Surface Laptop Go se présente...

OnePlus 8T Arriere Officiel

[Test] OnePlus 8T : la nouvelle référence du haut de gamme Android à 600 euros

18 Nov. 2020 • 15:48
0 Tests

Le OnePlus 8T ne fait pas les choses à moitié. Premier OnePlus en test chez KultureGeek, mais aussi… première vraie claque sur...

Beats Flex 3

[Prise en main] Beats Flex : un son correct, le sans fil et une belle autonomie pour 50 euros

26 Oct. 2020 • 12:25
1 Tests

Avec ses Beats Flex, Beats tente le pari de proposer des intra-auriculaires qui gardent la désirabilité de la marque Beats… mais...

Samsung galaxy Note 20 et Note 20 Ultra

[Test] Galaxy Note 20 5G / Note 20 Ultra : des flagships solides mais pas excellents en tout

8 Oct. 2020 • 10:36
0 Tests

« Deux tests en un, vous n’y pensez pas ? ». Après plusieurs jours de prise en main, force est pourtant de constater...

Street Power Football 2

[Test] Street Power Football : un Football de Rue de type arcade, mais en manque de fun

7 Sep. 2020 • 11:05
0 Tests

Avec Street Power Football, le petit studio français SFL Interactive tente de reprendre à sa manière le flambeau de Fifa Street (et...

Blood Machines

[Critique] Blood Machines : un trip de S.F sexy et iconoclaste dopé au gros son de Carpenter Brut

1 Sep. 2020 • 18:00
0 Tests

Lancé comme un OVNI par une campagne de financement participatif, Blood Machines est le prolongement d’un clip techno-futuriste baigné...

Xperia 1 II

[Test] Xperia 1 II : retour en force pour Sony avec un smartphone aux performances solides

21 Août. 2020 • 10:38
0 Tests

Sony s’accroche au marché du smartphone. Mieux encore, le fabricant japonais ne se contente pas d’exister avec des mobiles de milieu de...

Les dernières actu Apple sur iPhoneAddict :

Comparateur

Recherchez le meilleur prix des produits Hi-tech

Recherche

Recherchez des articles sur le site