Tendances : iOS 10HololensiPhone 7Apple WatchWindows 10Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science ExoMars : Schiaparelli s’est bien crashé sur la planète rouge, mais la vie…et la Mission de 2020 continuent…

ExoMars : Schiaparelli s’est bien crashé sur la planète rouge, mais la vie…et la Mission de 2020 continuent…

C’est malheureusement acquis : le mercredi 19 octobre à 16h54 heure française, l’atterisseur Schiaparelli s’est écrasé sur Mars, et pour le dire encore plus précisément a sans doute explosé au contact de la surface de la Planète rouge. Ce n’est donc pas une panne du système de communication du module qui était responsable de l’absence de toute communication dans les minutes qui avaient suivi le moment supposé de l’ « impact ». Les images de la sonde de la Nasa Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) enlèvent tout espoir : on y voit distinctement une petite tâche noire correspondant à la zone de crash et un autre point blanc un peu plus éloigné qui ne serait autre que le parachute.
exomars16-schiaparelli-sitecrash-mro-nasa

La photo du haut représente la zone d’impact…avant l’impact; en bas, le point noir délimite la zone du crash et représente une surface de 15 mètre sur 40. 

Malgré les déboires de Schiaparelli, la phase d’approche de l’atterrisseur reste riche d’enseignements pour la mission de 2020, année où l’Europe spatiale doit poser un véritable Rover sur Mars (qui sera en quelque sorte dans la continuité de l’Explorer de la Nasa): Schiaparelli n’a en effet pas raté son entrée dans l’atmosphère martienne, et les moteurs tout comme les parachutes se sont bien activés au moment voulu. Malheureusement, le parachute s’est ouvert plus tôt que prévu, ce qui fait que le petit module a lourdement chuté à la vitesse de 300 km/h et d’une hauteur comprise entre 2 et 4 kilomètres. Autant dire que dans ces conditions, le crash était inévitable.

ESA Exomars 2016

La semaine prochaine, la sonde MRO devrait capturer des images haute définition de la zone du crash grâce à ses caméras HiRise; on en saura peut-être alors un peu plus sur les conditions réelles de l’avarie. Concernant la mission de 2020, et étant donné que les phases d’entrée des l’atmosphère et de début de descente ont bien été validées par l’ESA, les objectifs restent inchangés.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict - Meilleur vpn .net

© 2012-2016 i2CMedia Ltd. | A propos |