Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes Xiaomi n’a plus le droit de vendre ses smartphones en Inde

Xiaomi n’a plus le droit de vendre ses smartphones en Inde

De nombreux analystes en avaient fait la funeste prévision : l’expansion du fabricant Xiaomi hors de son marché « local » chinois aurait de grandes chances de se heurter à un mur juridique. Designs très « inspirés » (pour le dire gentiment) d’autres marques, conception visiblement plus « souple » de la propriété intellectuelle, les raisons de penser que Xiaomi risquait effectivement de rencontrer quelques difficultés d’ordre légales ne manquaient (et ne manquent) pas.

C’est sans doute l’un de ces « murs légaux » qui vient de se mettre en travers de la route du fabricant en Inde, après que la Haute Cour de justice de New Delhi ait décidé de stopper les ventes de tous les smartphones du fabricant suite à des infractions constatées sur des brevets détenus par Ericsson. Le litige portait sur des brevets relatifs aux normes Wi-Fi, ce que l’on appelle plus communément des brevets FRAND (Fair, Reasonable And Non Discriminatory) ou bien encore des brevets essentiels. Selon Ericsson, les tentatives de négociations pour obtenir de Xiaomi des versements de droits de licences auraient été répétées depuis 3 ans, sans même que le fabricant chinois ne daigne répondre aux requêtes du groupe.

th_Copy-of-Xiaomi-India-CN8

Le fabricant ne croyait pas si bien dire

La haute Cour de New Delhi s’est donc rangée aux arguments d’Ericsson, ce qui aura poussé Hugo Barra, ancien haut cadre de Google devenu dirigeant de la branche mobile de Xiaomi, à réagir prestement en indiquant que tout serait fait « pour renverser la situation« . Face à la perspective de perdre des ventes sur un marché qui correspond parfaitement au positionnement tarifaire des produits de la marque, un représentant de Xiaomi a indiqué au site Techcrunch qu’un terrain d’entente serait rapidement trouvé avec Ericsson, ce qui est une manière élégante de dire qu’un contrat de licence a maintenant de très bonnes chances d’être conclu, à l’image des accord qu’Ericsson a passé avec l’ensemble des fabricants mobiles distribuant leurs appareils en Inde.

Xiaomi prévoit de passer de 60 millions de mobiles vendus en 2014 à 100 millions en 2015; encore faudra t-il que ce genre d’interdiction ne se répète pas trop…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

3 commentaires pour cet article :

  1. C’est un peu facile de les attaquer sur le coup des brevets vieux comme le monde ou presque. Depuis toutes ces années tout a été déposé sur le sujet réseau, com etc… C’est limite du patent troll sur cet article.

    Quand au produit lui même oui il est d’inpiration enfin moins que les meizu ;). Qui semble pas inquiété et même en vente en france ;).

    Xiaomi fait peur !

    Il devrait changer leur méthode de vente :/. Des boutiques physiques et des produits envoyé by les pays asiatiques ou pays moins tatillon. Évolution des méthodes précédente plus sure pour le client et pour eux.

    Si xiaomi devait être le prochain samsung niveau mondial. Il ferait mieux de tuer son futur successeur avant d’attaquer xiaomi : meizu. À la vitesse ou les fabricants chinois èvolue à chqua meurtre ou lenteur : un nouveau prendra la suite. Comme meizu avec xiaomi. Les oppo et vivo sont pas mal non plus et pourrait surprendre aussi etc.. Etc.. Difficile de savoir aujourd’hui qui pourrait être la marque asiatique leader mondial dans son domaine.

    Enfin ces méthode sreste limite pour bloquer toutes concurences. C’est au premier qui va déposer une idée un principe… Parfois même généraliste qui aurait été trouvé par d’aures aussi.

    Xiaomi se fait copier en chine aussi maintenant. Et on les voit pas chialer !

    Bref :/.

    Ps: je ne suis pas sure à 100% du quel de ces produits chinois va remplacer mon iphone6 qui a à peine plus d’un mois. J’hésite encore ;).

    Oppo, xiaomi, meizu, vivo etc… Mais au final ils sont plus innovant à la façon blizzard pour les jeux et sont magnifique worldofwarcraft ou son moba, jeux de carte etc! Amusant…

    • L’usage des brevets peut souvent prêter à débats sur le fait de savoir si c’est un moyen indu de bloquer un concurrent sur tapis vert; mais pas dans cette affaire. Le fait est que tout simplement, Xiaomi a été le seul fabricant en Inde à refuser de payer à Ericsson des droits de licence sur des brevets FRAND liés au Wi-Fi. Ces brevets ne sont pas du patent-troll, et il ne faut pas ici inverser les causes : si Xiaomi avait payé ces droits de licence, comme tous les autre d’ailleurs, ses smartphones continueraient d’être vendus en Inde.

      Que Xiaomi « fasse peur » est une chose, mais ici, ce n’est pas artificiellement que Sony bloque un concurrent d’autant plus que cela fait 3 ans que le japonais tente de toquer à la porte du chinois. Attention à ne pas mettre toutes les affaires de brevets dans le même sac. Tout n’est pas du patent troll, et il existe aussi, vraiment, des entreprises qui ont sans doute une vision beaucoup trop « souple » de la notion de propriété intellectuelle. Que cela arrive à Xiaomi et pas à un autre est sans doute révélateur à ce sujet. Dans le marché de la téléphonie, il n’est pas encore permis de tout faire, d’utiliser des brevets sans en payer les licences, ou de « copier exagérément » les designs d’autres marques; pas encore…

      • Lol reflexion minimaliste. Ericsson est associé depuis toujours à sony. Ne pas voir que c’est une forme pour bloquer xiaomi faut être aveugle.

        Ce n’est pas xiaomi qui construit ses puces wifi. Xiaomi n’est qu’un assembleur.

        Au japon c’est les constructeurs de puce wifi qui paye la licence. Mais comme la chine est pas touché par ces licence on attaque la marque montante qui concurence qui fait de l’ombre à son propre partenaire comme par hasard.

        Ericsson possède et bloque au final la majorité des communications 2g, 3g, 4g, wifi avec ses brevets.

        Et c’est qui qui paye tout ça le consommateur. Ne pas voir que les smartphones chinois font peur c’est n’avoir aucune visoin de l’avenir.

        Si c’est une forme de patent troll bloquant queque chose que tous le monde utilise aujourd’hui et qui est limite d’intérêt publique aujourd’hui. Et ce garder sa part de gâteau hors de prix.

        Heureusement ces brevets ne fonctionne pas partout. S’imaginer qu’on y arriverait pas sans ericsson aujourd’hui est ridicule. Comme l’utilisation du multi bande pour la 4g. Voyons… Mais la plupart des brevets bloqie un principe souvent même bien avant une vrai réalisation.

        Les brevets devraient avoir une durée limite bien moindre que 20 ans. c’est bien bloquer la concurence à la vitesse ou evolue la technologie.

        C’est pas parceque les autres payent que cela justifie quoique ce soit Lol.

        Sinon dans ce cas le patent troll sur la communication multi player en ligne est tout aussi justifiable et y a pas de raison qu’il soit refuser par un juge. C’est trop facile sous prétexte qu’on s’appel ericsson, apple samsung etc… Trop facile.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |