Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Geekeries et Insolite Confronté à des soucis financiers, le studio Ghibli pourrait arrêter la production de dessins animés

Confronté à des soucis financiers, le studio Ghibli pourrait arrêter la production de dessins animés

La nouvelle a de quoi attrister les amateurs d’animes de qualité ( de grande qualité ici) : le studio Ghibli, à l’origine de chefs-d’oeuvre comme Princesse Mononoké, le Château dans le ciel, Mon voisin Totoro, Le Voyage de Chihiro, Le Tombeau des Lucioles ou bien encore Porco Rosso, serait en proie à de très gros soucis financiers depuis quelques trimestres, des soucis qui se seraient accrus devant l’échec commercial du dernier film de Takahata, La Princesse Naguya. Bien que considéré comme l’un des tous meilleurs films du studio, le métrage n’aurait rapporté que 5,1 millions de yens (37 millions d’euros), soit pas assez pour couvrir des coûts de production très élevés.

th_i2-mon-voisin-totoro

Mon voisin Totoro, l’un des plus beaux films sur l’enfance

th_princesse-mononoke-1997-11-g

Princesse Mononoké, épique et somptueux; aussi l’une des plus belles bande originales de tout le 7ème art

Face à l’accumulation des difficultés, et peut-être le gros coup de mou apparu après l’arrêt de travail du maître Myazaki, il se murmure donc que Les souvenirs de Marnie, la toute dernière production de Ghibli, pourrait bien être la toute dernière réalisation animée du studio mythique. Une telle nouvelle, si elle se confirmait, serait bien sûr une énorme perte pour le cinéma mondial . Myazaki et Takahata peuvent en effet être considérés, et sans effort, comme deux des 10 plus grands réalisateurs de ces 20 dernières années.

Les souvenirs de Marnie

Les souvenirs de Marnie; la dernière réalisation du studio ?

Au moment où Pixar montre de gros signes de faiblesse, et alors que Disney remonte fortement la pente sans encore arriver au niveau de ses monuments d’après-guerre, la désaffection de Ghibli annoncerait une véritable période de glaciation du film d’animation. Le paradoxe est bien que le secteur n’aura jamais connu auparavant une aussi farouche concurrence de studios (Dreamworks, Pixar, Disney, Ghibli, et bien d’autres) sans que cela ne débouche, tout au moins aux Etats-Unis et en Europe, sur une augmentation franche de la qualité générale des oeuvres. Ne reste plus à espérer que cette rumeur, tout de même issue d’un salarié (anonyme) de chez Ghibli, soit invalidée dans les semaines qui viennent.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |