Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Bitcoin : la Banque de France met en garde contre la monnaie virtuelle

Bitcoin : la Banque de France met en garde contre la monnaie virtuelle

La Banque de France a publié un document de six pages dans lequel elle met en garde toute personne étant intéressée par le Bitcoin, cette monnaie virtuelle qui se fait de plus en plus connaitre. Elle ne repose sur aucun organisme particulier, elle se veut disponible uniquement sur Internet. Les internautes peuvent ainsi échanger leur argent contre des Bitcoins. La valeur n’est pas fixe et change beaucoup au fil des semaines, au fil des mois. En janvier dernier par exemple, un Bitcoin ne valait qu’une dizaine de dollars, là où il vaut aujourd’hui plus de 1 000 dollars. Le cap symbolique a été dépassé il y a peu.

Bitcoin
Le vrai problème réside donc dans la sécurité. Ne reposant sur aucun organisme, le Bitcoin se veut dangereux selon la Banque de France. Selon elle, cette monnaie virtuelle est « non régulée » et est « présentée par ses concepteurs comme une alternative à la monnaie légale mais qui n’offre aucune garantie de remboursement ». Elle ajoute « Même si le Bitcoin ne remplit pas à ce jour les conditions pour devenir un support d’investissement crédible et poser ainsi un risque significatif pour la stabilité financière, il représente un risque financier certain pour les acteurs qui le détiennent ».

Son cours se veut lui aussi volatil entrainant toute personne dans un jeu de poker. Ou bien c’est le jackpot, ou bien c’est une perte importante. La Banque de France souligne à juste titre que sa valeur n’est adossée à aucune activité réelle et qu’un risque juridique élevé l’entoure. Le risque numéro un cité n’est autre que le blanchiment d’argent ou encore le financement du terrorisme. Elle termine sa mise en garde par « Les investisseurs ne peuvent récupérer leurs fonds en devises que si d’autres utilisateurs désirent acquérir des Bitcoins. Ainsi, le système peut à tout moment s’effondrer ».

De son côté, la Chine a elle aussi tiré la sonnette d’alarme. Le pays d’Asie a tout simplement refusé le statut légal de monnaie et compte réguler les échanges entre particuliers.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |