Tendances :iOS 13iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Une sénatrice américaine veut démanteler Amazon, Google et Facebook : « ils ont trop de pouvoir »

Une sénatrice américaine veut démanteler Amazon, Google et Facebook : « ils ont trop de pouvoir »

Elizabeth Warren, une sénatrice américaine qui est candidate à l’élection présidentielle américaine de 2020, a décidé de s’attaquer aux géants technologiques. La candidate démocrate a envie de démanteler Facebook, Google et Amazon, jugeant qu’ils ont beaucoup de trop de pouvoir à leur disposition.

« Les grosses entreprises technologiques ont trop de pouvoir aujourd’hui », a estimé Elizabeth Warren. « Trop de pouvoir sur notre économie, notre société et notre démocratie », a-t-elle ajouté, rappelant que leur modèle de rentabilité repose principalement sur l’exploitation des données privées de leurs utilisateurs. Elle veut par conséquent les démanteler et promouvoir des marchés compétitifs.

Elle propose de commencer en votant une loi obligeant ces entreprises à être désignées en tant que « plateformes de service public » lorsque leur chiffre d’affaires mondial dépasse 25 milliards de dollars. La candidate propose également de nommer des régulateurs qui seraient chargés d’annuler les fusions, qu’elle estime « illégales et anticoncurrentielles ». Parmi elles, les rachats des groupes Whole Foods et Zappos par Amazon, de WhatsApp et Instagram par Facebook et du GPS Waze par Google.

Elizabeth Warren conclut le sujet en expliquant que les géants de la tech ont utilisé leur toute-puissance pour étouffer la concurrence, à travers notamment des acquisitions massives et c’est un problème à ses yeux.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

11 commentaires pour cet article :

  1. N’importe quoi… ce sont des entreprises qui ont su réussi c’est tout, exception pour FB.

    • T’as encore beaucoup a apprendre du mot réussite. Même prédatrice une réussite en reste une, mais elle est loin d’être exemplaire.

    • Il faudra revoir la définition de « réussite ». Parce que si pratiquer le dumping comme Amazon ou se gaver de données perso pour pratiquer la pub ciblée comme FB ou Google, on est plutôt sur de l’immoral.

      Apple peut être éventuellement considéré comme une exception mais sa façon de complément fermer son écosystème est une forme de dumping.

      Enfin, cette sénatrice n’a pas tort : ces entreprises sont devenues incontrôlables par les Etats, particulièrement sur la fiscalité.

  2. Oldstick

    Elle a raison

  3. j esperes réellement qui vont le faire car elle a bien raison .Ces entreprises sont arrivées a un stade ou elles tuent toutes concurrences .Microsoft a été condamne pour des raisons quasi identiques ce qui a sauvé apple a l epoque

  4. A vous entendre faite la même chose avec les gouvernements il on trop de pouvoir sur les peuples

  5. Le problème c’est surtout l’incapacité de rétropédalage sur l’acquisition complète que possède les GAFA sur le web, combien de temps pour se débarrasser d’un attachement à des Framework, API, fondation du web lié à des GAFA (TensorFlow, AndroidTool, Polymere, ArKit, FontKit etc…).
    Sur le site de mon école certains des outils utilisé viennent de Google, je pense que les institutions public reste encore assez loin de cette domination, il faut redonner des fonds publics a des consortiums indépendant !
    Ils faut promouvoir des plateformes *web* indépendante et a but non lucratif de mise en relation (Uber, Amazon, Netflix etc…) et laissez des acteurs indépendant se combattre sur le fond (livraisons, produits) mais je pense que la plateforme de mise en relation en elles même, et sans vouloir tomber dans un anti-libéralisme, devrait être gérer par une institution indépendante.
    Je réside actuellement en Inde et la guerre des applications de rickshaw (taxi) est un non sens, avec des promotions excessive et des tentative de prise de monopole dans un marché ou seul le monopole fait sens.
    Y-a t’il une raison qu’une plateforme telle qu’Uber nécessite une commission aussi élevé non. Que Netflix s’endette autant car dans la majorité des marchés technologique sont des marchés « Who win, win all », et cette ensemble de services que propose Google ou autre, ou ces contenus proposé en masse par Netflix, ne viennent que renforcer un piedestale anticoncurrentiel.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |